Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Nicolas Sarkozy veut une agriculture de premier plan pour la France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nicolas Sarkozy veut une agriculture de premier plan pour la France

En visite au salon de l’élevage, le Space à Rennes, le Président de la république s’est engagé à développer une ‘nouvelle ambition’ pour l’agriculture, avec comme credo que ‘…nos agriculteurs puissent vivre des prix de leurs produits, plutôt que des subventions qu’on leur alloue’.

Dans un discours engagé d’une demi-heure (1), il s’est déclaré très nettement en faveur de la ‘préférence communautaire’ considérant que ‘Pour des raisons d’indépendance et de sécurité alimentaires, l’approvisionnement des Européens ne peut pas dépendre de pays étrangers, au surplus exposés à des crises sanitaires ou des aléas climatiques’. Pour ces raisons, il entend travailler à une refonte de la politique agricole commune, la PAC, qui, pour lui, doit répondre aux 4 objectifs suivants :

1- Assurer l’indépendance et la sécurité alimentaire de l’Europe,

2- Contribuer aux équilibres alimentaires mondiaux,

3- Préserver les équilibres de nos territoires ruraux,

4- Participer à la lutte contre les changements climatiques et l’amélioration de l’environnement.

Sur ce dernier point, Nicolas Sarkozy s’est déclaré favorable à un ‘…plan de réduction de l’utilisation des engrais et des pesticides’, ainsi qu’à la mise en place d’un ‘…véritable plan de valorisation de la biomasse’ au sein des exploitations. Par ailleurs, il a demandé à la Commission européenne ‘de mettre en place sans délai un dispositif permanent de gestion des risques et des aléas’ sanitaires et climatiques, en s’inspirant par exemple de l’assurance récolte actuelle.

Concernant l’organisation mondiale du commerce (OMC), le président de la république s’est dit favorable à la relance des négociations tout en précisant qu’il s’opposerait fermement à tout accord qui ne servirait pas les intérêts de la France et en invitant les autres puissances émergentes (Argentine, Brésil, Chine, Inde) à la réciprocité dans les négociations.

Peu après cette intervention, France Nature Environnement (FNE) a noté, dans un communiqué, ne pouvoir que ‘…partager son analyse (celle du président, N.D.L.R.) sur les mutations actuelles de l’agriculture et sur le caractère primordial de son rôle nourricier’. Toutefois, la fédération a rappelé que pour continuer à nourrir les hommes, l’agriculture devra être durable. A ce titre, elle demande dans le cadre du Grenelle de l’environnement, un soutien à l’agriculture biologique, une réduction de 50 % de l’utilisation des pesticides en France, une certification des exploitations à Haute Efficacité Environnementale et le maintien, sur chaque exploitation, de 10 % d’espaces dédiés à la biodiversité.

Pascal Farcy
1- Ecouter le discours de Nicolas Sarkozy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 11 septembre 2007 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Chicha
17 septembre 2007 - 0 h 00 min

Sarkozy devrait dans un premier temps détruire et interdire définitivement les OGM sur le territoire français et dans l’UE ! En ce qui concerne les pesticides et insecticides, pourquoi le gouvernement permet-il encore la vente de tous ces produits toxiques ? Les alternatives naturelles existent, mais aucun gouvernement ne les encourage.


souris0134
17 septembre 2007 - 0 h 00 min

si les promesses du president sont tenues c’est encore un bon pas mais il faut faire encore plus en ce qui concerne l’importation de produits agricoles. fixer une norme qualité extêmement elevée
En matiere de pesticide (il faut pouvoir atteindre une qualite biologique generalisee)


marseille42
17 septembre 2007 - 0 h 00 min

Les politiques viennent de s’apercevoir que les agriculteurs servent aussi à cultiver notre nourriture et pas seulement à entretenir le paysage. C’est un grand pas en avant, bien qu’on ignore encore où mène ce pas! Car, avec la mode des biocarburants, les OGM et la promotion, plus larvée actuellement, de l’alimentation hypercarnée, à qui profitera cette défense de l’agriculture? A la petite ou moyenne exploitation respectueuse de l’environnement et même bio? Aux éleveurs pour nourrir leurs cheptels qui bouffent à tout va les céréales qui nous manquent? Aux consommateurs qui paiera tous les produits agricoles beaucoup plus chers parce que rares? Allons nous au nom de dieu pétrole, rouler en biocarburant tout aussi polluant, le ventre vide? Tout ceci me paraît relever d’un délire fiancier et politique dans lequel la santé humaine, l’équilibre de vie sont comptés pour rien.


tseparis
17 septembre 2007 - 0 h 00 min

il y a contradiction énorme à vouloir une agriculture de premier plan et s’incliner devant le récent diktat « européen » de suppression des jachères, lesquelles sont indispensables à la sauvegarde de la biodiversité.
Sur les grandes exploitations agricoles ce ne sont pas 10 %, mais 20 % des terres qu’il faut dédier et préserver pour la biodiveristé.






à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS