Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » L’insecticide CRUISER bientôt interdit en France ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’insecticide CRUISER bientôt interdit en France ?

Parue le 29 mars 2012 dans la revue Science, une étude de l’INRA (1) a apporté la preuve scientifique de l’impact d’une famille d’insecticide sur les populations d’abeilles. L’étude a spécifiquement porté sur le thiaméthoxam, substance active de l’insecticide CRUISER. La réaction du ministère de l’agriculture à cette publication ne s’est pas fait attendre. Ce même 29 mars, celui-ci a rappelé son engagement à lancer la procédure de retrait de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) du CRUISER, en cas de nouvelles données scientifiques attestant de sa nocivité. S’en remettant à la procédure édictée par le code rural, le ministère a néanmoins tenu à saisir l’ANSES (2), dont l’avis est attendu avant le 31 mai prochain. Si celle-ci valide cette nouvelle étude, l’AMM du CRUISER sera retirée.

Cécile Cassier
1- Institut National de Recherche Agronomique.

2- Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 avril 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
5 avril 2012 - 0 h 00 min

On me taxera sans doute de mauvais esprit si je pense qu’il n’est pas impossible que l’essentiel des stocks de Cruiser soit écoulé et que le produit qui le remplacera soit prêt… Jusqu’à son interdiction au vu des dégâts qu’il provoquera…


rose
5 avril 2012 - 0 h 00 min

J’observe qu’il faut attendre « de nouvelles données scientifiques attestant de sa nocivité »…

(C’est curieux, il est toujours infiniment plus facile et rapide de mettre sur le marché que de retirer du marché. Concernant les médocs, ce sont seulement environ 5 % d’AMM qui ne sont pas délivrées aux labos chaque année, les chiffres doivent être peu ou prou équivalents pour toute la famille des biocides…)

De toute façon, si ce Crusier est retiré du marché européen, on l’enverra promptement sur les marché africain et asiatique, Dieu merci les stocks ne seront pas perdus !


musico
6 avril 2012 - 0 h 00 min

Je promène mon chien tous les jours dans des champs de pommiers. En cette saison ils sont tous en fleur et cette année je n’ai encore vu AUCUNE abeille les butiner. Je trouve que ceci est très grave. Nous avons parait-il perdu 70% du cheptel mondial des abeilles ! C’est d’une gravité extrême ! L’intelligence n’est donc plus de ce monde ? Ait-on voué à être éternellement dirigés par des irresponsables, cyniques, corrompus et stupides ? Sont-ils assez stupide pour croire que quand on ne pourra plus vivre sur cette planète, ils ne le pourront plus non plus ? Il faut c’est évident interdire ce produit en attendant d’en savoir plus. Le principe de précaution n’est-il appliqué que lorsequ’il sert de prétexte ?






à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS