Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Les tirs de deux loups des Alpes du Sud déclarés illégaux
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les tirs de deux loups des Alpes du Sud déclarés illégaux

L’interdiction des deux arrêtés préfectoraux de ‘tir de prélèvement’ de loups, dans les Hautes Alpes et les Alpes de Haute Provence, est un camouflet pour l’Etat. Ces arrêtés qui avaient été prononcés fin août, juste après une rencontre entre le chef de l’Etat et des éleveurs, viennent en effet d’être suspendus par le tribunal administratif de Marseille, sur une requête de l’ASPAS (1).

Globalement, le juge a estimé qu’il y avait ‘un doute sérieux’ quant à la légalité des deux arrêtés préfectoraux, arguant, pour les Hautes Alpes, que la décision avait été arrêtée ‘sans que des mesures de protection des troupeaux suffisantes aient été prises’. Concernant les Alpes-de-Haute-Provence, l’absence préalable de tirs de défense a notamment été dénoncée par le juge.

Si l’association se félicite de cette décision, elle déplore que ‘l’Etat autorise aussi systématiquement des tirs de prédateurs sauvages’ quand les ‘mesures de protection ne sont pas encore bien appliquées et contrôlées en France’. En conséquence, l’ASPAS demande la mise en place d’un protocole national ‘pour évaluer l’efficacité de ces mesures pour chaque troupeau avant de recourir à l’abattage d’un loup’.

Parallèlement à la suspension de ces tirs, la louve (2) équipée en mars 2010 d’un collier GPS dans le parc national du Mercantour a été retrouvée morte le 22 Septembre. Les résultats de l’autopsie pratiquée mercredi, par le laboratoire vétérinaire départemental des Hautes-Alpes ont établi que sa mort était due à ‘une septicémie consécutive à un violent traumatisme sur l’épaule’, intervenu 6 jours avant le décès. Alors que l’hypothèse d’un tir a été exclue, le traumatisme pourrait être dû au choc d’une pierre tombée sur la base du cou, écrasant les tissus et fracturant l’omoplate gauche.

Pascal Farcy
1- Association pour la Protection des Animaux Sauvages

2- Appartenant à la meute de Haute Tinée (parc national du Mercantour), cette louve était l’un des prédateurs suivis dans le cadre d’un programme de recherche sur les relations entre le loup et ses proies sauvages (chamois, chevreuil, mouflons, cerfs, sangliers).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
cuicui
25 septembre 2010 - 0 h 00 min

Si en tant qu’écolo je suis agréablement surpris de voir un renard traverser paisiblement en plein midi une rue principale d’une ville de la banlieue parisienne pour retourner sur les berges de la seine je dois avouer que je serais plus circonspect s’il s’agissait d’un loup.Pourtant logiquement c’est ce qui devrait arriver….La question se posera bien un jour.Notons que certains chiens sont certainement plus dangereux que les loups….


marseille42
26 septembre 2010 - 0 h 00 min

Enfin une décision juste et intelligente! Il faut souligner avec force et informer que les attaques de brebis sont plus souvent dues à celles de chiens abandonnés redevenus sauvages qu’aux loups. Si, en ville, nous avons perdu l’habitude de voir des chiens errants, les mairies organisant des ramassages quasi quotidiens, il n’en est pas de même dans les campagnes où les abandons de grands ou de très grands chiens trop agressifs ou trop chers à nourrir sont fréquents. Ils se réunissent rapidement en meute et attaquent la faune sauvage et les troupeaux. Mais on tait cette situation -une véritable « omerta- puisque « le chien, meilleur ami de l’homme » ne peut être qu’utile, sympathique et obéissant. Accuser les loups est plus « politiquement correct » en préservant l’image du « bon maître et du gentil toutou ».


eau-delà!
26 septembre 2010 - 0 h 00 min

Petit rappel : tous les chiens descendent du loup. Domestiqués et nourris, ils se comportant de façon adaptée… en général.
Livrés à eux même et en bandes, comme aux USA, ils redeviennent des animaux sauvages extrêmement dangereux qui ont faim.

D’autre part, les attaques nocturnes de troupeaux d’ovins filmées en infra-rouge dans les Alpes ont prouvé qu’il s’agit bien de loups.

Le problème demeure donc le même quelle que soit la race actuelle.
Et nous agissons de même, nous humains : entre se coltiner chasse, pêche, cueillette et agriculture, et aller acheter nos aliments, et bien nous allons au plus simple.
Et d’aucuns en rackettent d’autres plus faibles…

C’est pourtant bien ce que nous reprochons aux animaux s’ils se « servent » dans nos réserves trop accessibles : la fouine au poulailler, les mulots au potager, les canidés parmi les troupeaux, et les super-puissances dans les pays moins développés…

Pas si simple, finalement…


bichoum
26 septembre 2010 - 0 h 00 min

Pour ceux et celles qui ne vivent pas avec la hantise quotidienne que le Loup risque de dilapider leur cheptel, fruit de leur travail et de leur vie, ne peuvent pas comprendre.
La place est d’abord à la vie de l’homme avec son troupeau, le loup est un prédateur indésirable qu’une minorité inconsciente veut maintenir.
A ceux là je leur dit : » venir vivre avec et vous verrez  »
à bon entendeur salut.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS