Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Les blaireaux lancent un appel à l’aide
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les blaireaux lancent un appel à l’aide

Malgré le mouvement d’indignation que soulèvent ces manifestations, démonstrations de cruauté s’il en est, la fédération des chasseurs de la Haute-Marne prévoit de renouveler le 27 juin prochain sa journée départementale de déterrage de blaireaux.

Scandaleuse « tradition » que cette chasse, également connue sous le nom de « vénerie sous terre », qui consiste à aller traquer, à l’intérieur même des terriers, les blaireaux, renards et autres habitants des sous-sols. Ainsi, après avoir obstrué, dans un premier temps, toutes les issues du terrier, les chiens sont introduits dans les tanières. Il se lancent alors à la poursuite des victimes, lesquelles, sans espoir de fuite, sont acculées dans un coin. S’orientant grâce aux aboiements des chiens, les chasseurs, restés à l’extérieur, localisent l’endroit en question. A l’aide de pioches et de pelles, ils creusent une tranchée avant d’extirper, aux moyens de pinces métalliques spéciales, l’animal traqué. S’en suit alors la mise à mort, dont l’outil d’exécution varie au gré de l’abatteur (arme blanche, à feu, épieu…). Une mort qui peut, cependant, s’avérer une délivrance après des heures d’acharnement.

Gagnés par l’indignation de voir de telles pratiques se perpétrer, une fois n’est pas coutume, nous avons décidé de relayer la pétition (1) lancée conjointement par les associations LPO Champagne-Ardenne (2) et Nature Haute-Marne. Comme d’autres, elles n’ont de cesse de lutter contre le maintien de ces pratiques allant à l’encontre du respect des êtres vivants, et de la préservation de leur lieu de vie. Nul doute que si de tels agissements étaient portés à l’encontre d’un chien, les sanctions encourues seraient lourdes… Les animaux « sauvages » paient bien chère une liberté de plus en plus illusoire.

Cécile Cassier
Photo Richard Blackbourn
1- Signer la pétition.

2- Ligue de Protection des Oiseaux.

3- Voir notre dossier sur les blaireaux.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 mars 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
léon
20 mars 2009 - 0 h 00 min

une seule solution: suivre ces « chasseurs » à la trace et en fanfare pour les empêcher pacifiquement de mettre en oeuvre leur terrible dessein.


claude reboul
21 mars 2009 - 0 h 00 min

Malgré le mouvement d’indignation que soulèvent ces manifestations, démonstrations de cruauté s’il en est, la fédération des blaireaux de la Haute-Marne prévoit de renouveler le 27 juin prochain sa journée départementale de déterrage de chasseurs.
Scandaleuse « tradition » que cette chasse, également connue sous le nom de « çonnerie sous terre », qui consiste à aller traquer, à l’intérieur même des terriers, les chasseurs, clébards et autres habitants des sous-sols. Les blaireaux se lancent alors à la poursuite des victimes, lesquelles, sans espoir de fuite, sont acculées dans un coin. S’orientant grâce aux aboiements des chasseurs, restés à l’extérieur, les blaireaux localisent l’endroit en question. A l’aide de pioches et de pelles, ils creusent une tranchée avant d’extirper, aux moyens de pinces métalliques spéciales, le chasseur traqué. S’en suit alors la mise à mort, dont l’outil d’exécution varie au gré de l’abatteur (arme blanche, à feu, épieu…). Une mort qui peut, cependant, s’avérer une délivrance après des heures d’acharnement.


lupus
21 mars 2009 - 0 h 00 min

Dès qu’on entend parler des chasseurs c’est un degré de plus dans l’ignominie.
Et nos gouvernants qui les soutiennent et applaudissent. Triste pays!


pigeonne
22 mars 2009 - 0 h 00 min

Malgré l’indignation que devrait soulever ces démonstrations de cruauté, la fédération des chasseurs continue sa traque. Mais la protestation vient surtout des chiens, qui cette année ont décidé de se révolter. Ainsi, après avoir obstrué toutes les issues des maisons, les chiens vont s’introduire dans les chambres et se lancer à la poursuite de leurs maîtres,lesquels, sans espoir de fuite, seront acculées dans un coin. Malgré les ordres de leurs maîtres-chasseurs, les chiens, par solidarité avec les espèces sauvages, aiguiseront leurs crocs pour déchiqueter les chasseurs, jusqu’à une mort qui pourra cependant, s’avérer une délivrance pour les espèces animales. Ah bon, je rêve?


opaque
22 mars 2009 - 0 h 00 min

ET bien , my Lord,en Angleterre le blaireau est protégé depuis 1992: en France il est encore considéré comme nuisible, alors qu’il se nourrit de vers de terre et de vipères.
la sourde haine des chasseurs envers les animaux qu’ils qualifient de nuisibles vient du fait qu’ils le sont beaucoup moins qu’eux mêmes: en ce qui concerne le blaireau ,c’est d’après le dictionnaire un animal paresseux, défiant, solitaire,qui se retire dans les lieux les plus ecartés, les bois les plus sombres pour y creuser sa demeure souterraine… on lui trouverait presque des points commun avec le bon chasseur amoureux de la nature, sauf que ce dernier ne se retire dans les bois que pour y massacrer tout ce qui bouge autour de lui,ce qui le classe plutôt dans l’autre définition du mot: personnage imbécile,insignifiant,morne et mesquin…
Enfin ,comme le chasseur est devenu au fil des siècles au moins aussi myope du cerveau que le blaireau l’est par sa vue,il tire assez souvent sur ses congénères, ce qui malheureusement pour l’humanité ne suffit pas à son éradication:je suggère donc de lancer la mode des pinceaux en poils de chasseur ou des chasseurs pour savon à barbe…Beurk,finalement,proteger le blaireau d’urgence me semble plus utile.


etpuisquoiencore
26 mars 2009 - 0 h 00 min

Impossible de signer la pétition pour les balireaux, une bannière publicitaire inamovible empêche de taper son nom -encore un coup du lobby des chasseurs, ou quoi? ;-) Pouvez-vous intervenir?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
173

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS