Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Le secteur de la pêche d’Asie centrale peine à se maintenir à flots
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le secteur de la pêche d’Asie centrale peine à se maintenir à flots

En perdition depuis l’éclatement de l’Union soviétique en 1991, les secteurs de la pêche et de l’aquaculture des républiques d’Asie centrale et du Caucase font aujourd’hui grise mine. Selon un récent rapport de la FAO (1), les produits de la pêche auraient déserté l’alimentation de ces populations, la consommation de poisson dans toute la région étant désormais estimée à moins d’un kilo par habitant et par an. A titre comparatif, la consommation mondiale tourne autour de 16 kg/hab/an.

Confirmant cette dégringolade, entre 1989 et 2006, les productions du Tadjikistan et du Kirghizstan ont respectivement chuté de 94 % et de 98 %. Un sort partagé par la Géorgie, l’Azerbaïdjan et l’Arménie, lesquels ont tour à tour enregistré une diminution de 98 %, de 92 % et de 81 %.

Selon la FAO, les causes de ces pertes seraient à mettre sur le compte d’une mauvaise gestion ayant conduit à une situation de surpêche, d’un frein porté aux investissements dans les installations de production en aquaculture et dans les équipements de transformation et de commercialisation et enfin d’une réduction des dépenses destinées à l’entretien des flottes et des écloseries (2). L’ultime argument avancé consiste en une prise en charge insuffisante des problèmes écologiques, notamment de la pollution des cours d’eau.

Autre élément invoqué par l’ONU, les activités de braconnage, largement répandues dans les eaux continentales de la région, contribuent à détériorer une situation déjà fragile.

Répondant à une invitation lancée par le gouvernement du Tadjikistan, neuf états d’Asie centrale et du Caucase (3) impliqués dans cette crise de la pêche et de l’aquaculture discutent actuellement (du 10 au 12 novembre) dans l’optique de renverser la vapeur.

Sa tenue offre bon espoir de voir s’instaurer une collaboration à l’échelle régionale, selon un modèle qui a déjà fait ses preuves dans certaines régions du globe. Le Réseau des centres d’aquaculture en Asie-Pacifique ou la Commission générale des pêches en Méditerranée en sont ainsi des exemples, en ayant offert un cadre prometteur favorable à la mise en place d’une pêcherie durable.

Cécile Cassier
1- Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

2- L’écloserie est l’installation au sein duquel s’orchestre la production des œufs et des larves de poissons, de crustacés et de mollusques.

3- Les états présents à cette réunion comprennent l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Chine, la Fédération de Russie, la Georgie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan et la Turquie.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
26

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS