Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Le Sahel : un désert qui s’agrandit
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Sahel : un désert qui s’agrandit

Bien qu’elle ne cesse de gagner du terrain, la désertification (1) n’est pas un phénomène nouveau. A l’heure actuelle, 24 milliards de tonnes de sols fertiles disparaissent chaque année à l’échelle mondiale. Partant de ce constat initial, des chercheurs de l’IRD ont souhaité retracer l’histoire du Sahel afin d’évaluer l’ampleur prise par la désertification au sein de cette vaste région particulièrement exposée de par son climat semi-aride. Se basant sur des photographies aériennes issues d’archives des années 1950, ils se sont tout particulièrement intéressés au rôle joué par la déforestation dans l’érosion des sols ainsi que dans l’évolution des niveaux des nappes phréatiques.

La zone choisie pour représenter ce désert traversant d’Est en Ouest le continent africain se situe dans le Sud-Ouest du Niger. S’intégrant à un environnement rural, elle reflète un mode d’agriculture pluviale, identifié comme en partie responsable de l’expansion des surfaces désertiques. D’une résolution de quelques mètres, les clichés utilisés comme supports de cette étude ont permis de distinguer, sur une surface de 500 km2 de Sahel nigérien, les limites des parcelles cultivées, de même que l’agrandissement des ravines au fil des années.

En comparant le paysage qu’offrait cette région dans les années 1950 à celui qu’elle revêt aujourd’hui, les experts ont pu mettre en avant différents constats. Ils ont constaté, dans un premier temps, un réseau de ravines de plus en plus étendu. Du fait de l’absence de végétation, la pluie dévale les versants et les plateaux pour venir s’accumuler au fond des vallées. Ces mares ainsi constituées finiront par se vidanger dans les nappes phréatiques.

Concrètement, cela se traduit par une perte de 80 % de couvert forestier sur la surface étudiée, laquelle fut déboisée au profit de l’extension des cultures agricoles de mil et l’approvisionnement en combustibles des populations locales. Les secteurs les plus touchés par la déforestation restent les versants. Viennent ensuite les plateaux, suivis de loin par les fonds des vallées, ces derniers étant les moins affectés par le processus.

Si le déboisement est si propice au développement de la désertification, c’est qu’il s’accompagne d’un appauvrissement inquiétant des terres. En l’absence de végétation, le sol n’est plus en mesure d’absorber l’eau de pluie et perd peu à peu sa fertilité jusqu’à parfois devenir complètement stérile. Si cette conjoncture est défavorable aux zones pentues, elle profite en revanche aux nappes phréatiques qui récupèrent une grande partie des eaux écoulées. Entre 1963 et 2005, leurs niveaux ont ainsi augmenté en moyenne de 4 mètres, augmentant la capacité de stockage des aquifères de 15 % au cours de la même période.

A l’heure actuelle, l’érosion hydrique se poursuit sur ces terres, progressant sur les zones non-planes extrêmement sensibles. L’urgence aujourd’hui est d’enrayer cette tendance à la désertification en mettant en place des moyens de lutte efficients. Une perspective loin d’être utopique si l’on se réfère aux initiatives lancées par le passé, à l’image du système d’irrigation IRRIGASC qui permet d’atteindre des sources d’eau souterraine profondes.

Une chose est sûre, ce travail d’adaptation ne pourra se faire sans la sensibilisation et la participation des acteurs locaux, lesquels se livrent à une surexploitation de leurs terres pour survivre. Or, pour un continent aussi fragile que l’Afrique, où les deux tiers de la superficie sont couverts de déserts et de zones arides, il est plus que vital de ménager ses ressources. Même si c’est désormais une vérité partagée de tous.

Cécile Cassier
1- Voir le dossier ‘Désertification : le défi du XXIe siècle’, paru dans le n°17 du magazine Echo Nature.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
14 août 2008 - 0 h 00 min

Tous les déserts s’agrandissent. Depuis combien de mois n’a-til pas plu dans le sud de la France, région semi désesertique en passe de le devenir complètement d’ici peu? Et je ne parle pas de régions européennes encore plus méridionales. Le désert avance et les gouvernements ne veulent rien faire pour faire reculer la catastrophe climatique.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
99

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS