Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Le Japon sème le trouble à la Commission Baleinière Internationale
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Japon sème le trouble à la Commission Baleinière Internationale

Du 11 au 14 juillet 2011, s’est tenue la 63ème Commission Baleinière Internationale (CBI) à l’île de Jersey. Initialement créée en 1946 dans un contexte de surexploitation des grands cétacés, la CBI s’est progressivement donnée pour mission la conservation des baleines. Mais elle pâtit aujourd’hui de dysfonctionnements dus notamment à un texte fondateur trop souple, qui permet à ses membres de contourner ses décisions, même importantes telles que le moratoire sur la chasse commerciale de 1986. En outre, elle doit faire face à la diplomatie active du Japon, qui plaide en faveur de la chasse à la baleine.

Cette 63ème session n’a malheureusement pas fait exception, le Japon ayant « démontré la diversité de ses talents pour saborder les initiatives en faveur de la protection des baleines » comme l’explique l’association Robin des Bois. Les juristes nippons ont effectivement eu recours à une lacune dans le règlement de la CBI pour écarter une proposition de sanctuaire dans l’Atlantique Sud, portée par le Brésil et l’Argentine. Lancée en 1998, cette proposition est régulièrement soumise à l’approbation de la CBI depuis 2001. Surexploitées, ces eaux, des côtes d’Amérique du sud aux côtes africaines, ont vu leurs populations de baleines à bosse et de baleines franches australes passer de 55 000 / 70 000 individus à 7 500 aujourd’hui.

Si, dans un premier temps, seuls cinq pays étaient opposés à la proposition de sanctuaire, le Japon a attendu le dernier moment pour orchestrer un coup de théâtre. Paralysant le processus de décision, il a, en effet, déclaré que si les pays en faveur de l’exploitation quittaient la salle, l’assemblée n’aura pas le quorum (1) nécessaire, rendant impossible le vote sur cette proposition. Les délégations japonaise, russe, norvégienne, islandaise, africaines, caribéennes, entre autres, sont alors sorties du forum. Le flou régnant quant à la procédure à appliquer en pareil cas, il a été décidé, huit heures plus tard, que ces échanges seraient décrits dans le rapport annuel du Président selon des termes négociés. La question du sanctuaire est, quant à elle, reportée à la prochaine session plénière.

1- Le quorum désigne le nombre de voix minimum nécessaire pour que les décisions soient validées.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 juillet 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Josemite
17 juillet 2011 - 0 h 00 min

De la bêtise humaine… Quand il n’y aura presque plus de baleines (90 % ont déjà disparu) ces braves japonais pourront toujours traquer les cafards. J’ai de plus en plus de doutes quant à la pseudo intelligence humaine par rapport aux autres animaux. Pauvre terre !!!


jonathan
17 juillet 2011 - 0 h 00 min

Même les très écologiques Norvégiens et Islandais refusent les règles de chasse à la baleine. Quand les intérêts s’en mêlent, les principes ne résistent pas longtemps !


marseille42
17 juillet 2011 - 0 h 00 min

Où peut se loger la çonnerie (sans cédille)!!!!. Au nom de la tradition ou du profit à court terme certains prônent le pire : de la tuerie des baleines ou des thons (pour qui et quoi le thon rouge menacé? les japonais et leurs sushis dont ils ont l’outrecuidance d’exporter les recettes)., la chasse aux tourterelles, les safaris africains, le déboisement intensif pour l’or ou les plantations de plantes à bio-carburants…Je m’arrête. Nos enfants nous accuseront…s’ils ont survécu dans un monde détruit.


stardiet
18 juillet 2011 - 0 h 00 min

C’est peut-être bête ce que je vais dire, mais quand on voit le Japon se foutre du monde en contournant le moratoire sur les baleines, on est beaucoup moins compatissant avec le malheur qui leur arrive suite au tremblement de terre qui a secoué ce pays.


pozzy
19 juillet 2011 - 0 h 00 min

Oui stardiet c’est « un peu bête » je confirme.

En revanche le parallèle avec la catastrophe nucléaire me paraît intéressant.
Ce pays à une propension à envoyer le monde dans le mur inquiétante.

Et le masquage d’information à la population lors de la catastrophe nucléaire me semble renvoyer au sabordage des échanges lors de la commission baleinière. C’est n’importe quoi pour avoir raison même quand on a tord.

Pozzy



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS