Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Le Conseil d’Etat annule la suspension du maïs OGM de Monsanto
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  4. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Conseil d’Etat annule la suspension du maïs OGM de Monsanto

Afin d’appuyer la suspension des cultures commerciales du maïs OGM MON 810 adoptée en France en 2008, le gouvernement français avait requis un avis du Haut Conseil des Biotechnologies (HCB). En janvier 2010, celui-ci concluait à l’absence d’arguments scientifiques solides validant la toxicité hématologique, hépatique ou rénale du maïs MON 810. La décision de suspension de la cession et de l’utilisation des semences MON 810 reposant uniquement sur l’attente de ces conclusions scientifiques, le Conseil d’Etat estime que le ministère de l’agriculture n’a pu fournir « la preuve de l’existence d’un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé et l’environnement ». Au regard de quoi, il a annoncé aujourd’hui annuler les arrêtés du ministère de l’agriculture suspendant l’utilisation du maïs MON 810 et interdisant sa mise en culture.  

 

Selon l’association Inf’OGM, l’Etat français est également condamné à verser 14 000 euros aux plaignants, composés de huit exploitants agricoles et du géant Monsanto. Selon toute vraisemblance, le parti adopté entre l’absence de preuves de toxicité et l’absence de preuves d’innocuité consiste donc à ne rien faire, ou plutôt à laisser faire Monsanto.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
stardiet
1 décembre 2011 - 0 h 00 min

Le lobbying de Monsanto fonctionne à nouveau, malgré sa très mauvaise réputation de pollueur,et ses nombreux mensonges sur la non toxicité de ses pesticide !
Et il est fort à parier qu’ils sont nombreux à se faire « graisser la patte » par ce groupe Américain sans foi ni loi.
Honte aux exploitants agricoles qui utilisent ces poisons !
Non, définitivement non aux pesticides !!!
Vive le BIO !






à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS