Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Le chasseur qui a tué l’ourse Cannelle est définitivement relaxé
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le chasseur qui a tué l’ourse Cannelle est définitivement relaxé

Le 1er novembre 2004, la dernière ourse de souche pyrénéenne était abattue en vallée d’Aspe (Pyrénées-Atlantiques), d’un coup de carabine par René Marquèze lors d’une chasse aux sangliers. Aujourd’hui, le tribunal correctionnel de Pau vient de le relaxer, considérant qu’il se trouvait dans un état de nécessité, autrement dit qu’il avait tiré pour se protéger. La juge a également souligné que la présence d’un ours sur une zone donnée n’interdit pas le déroulement d’une battue ou de tout autre acte de chasse dès lors qu’il s’agit d’un jour et d’un lieu autorisés, ce qui était le cas. Aussi, en l’absence d’une interdiction formelle de chasser ce jour-là, la battue au sanglier à laquelle se livraient les 6 chasseurs était légale.

Même si le parquet général peut faire appel de ce jugement dans un délai de deux mois, le rendu de ce jugement devrait être définitif.

Cette décision est conforme aux réquisitions du procureur de Pau qui souhaitait ne pas faire de René Marquèze ‘un bouc émissaire’. A l’opposé, pour la vingtaine d’associations qui se sont porté partie civile, la décision a du mal à passer. Les premières réactions sont très vives, le WWF n’hésitant pas à déclarer que ‘Ce jugement revient à faire disparaître purement et simplement le statut d’espèce protégée en France. Il suffit en effet désormais de se rendre volontairement dans un lieu où l’on sait que l’on va rencontrer un animal sauvage protégé, de le tuer et d’invoquer ensuite la légitime défense pour être exonéré de toute culpabilité !’.

Au-delà de la polémique que ce jugement ne va pas manquer de générer, en relaxant René Marquèze, la justice exonère les 6 chasseurs de leur non prise en compte de l’avertissement d’une ourse accompagnée de son ourson sur la zone de battue choisie. Cela dit, quoi qu’en pensent certaines associations, faire reposer la présence des chasseurs en ce lieu, sur leur seule responsabilité, serait dédouaner un peu rapidement l’Etat de sa responsabilité dans ce dossier. Certes, si les chasseurs avaient pris en compte cet avertissement et logiquement reporté, ou déplacé, leur battue, l’ourse Cannelle serait probablement encore vivante… Néanmoins ce jugement met en valeur l’imperfection de la mise en œuvre d’un texte censé assurer la stricte protection des ours. En effet, en se contentant d’une simple information en lieu et place d’une interdiction de chasse ponctuelle, lorsque la présence d’un plantigrade est avérée sur un espace où des chasseurs vont intervenir, l’Etat se défausse de sa responsabilité.

En conclusion, s’il est indéniable que René Marquèze a tué l’ourse (ce qu’il n’a jamais contesté, N.D.L.R.), pour le reste on peut légitimement s’interroger sur le niveau de responsabilité de l’Etat dans cette affaire.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 avril 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
zdik
23 avril 2008 - 0 h 00 min

Je suis surpris et choqué de voir cette publicité pour la chasse juste en dessous de l’article relatant la relaxe de ce « con-con flingueur » !
Pourquoi n’évoque-t-on pratiquement jamais les résultats des tests d’alcoolémie, s’ils sont pratiqués, dans les cas de ce genre mais aussi de ce qui est appelé à tort « accident de chasse » !
Si toutes les mesures de sécurité étaient strictement appliquées car ces individus sont armés donc dangereux ! D’autant plus que ce « genre d’accidents » est plus fréquent chez les personnes habituées aux armes à feu.


valou
23 avril 2008 - 0 h 00 min

Mais quand arrêterons nous d’être des prédateurs lâches et stupides envers les autres espèces animales ? Que faudra-t-il pour que l’on prennes conscience que la nature n’est belle que lorsque elle n’est pas façonnée par l’homme ? Décidemment, les indiens d’Amèrique étaient vraiment plus civilisés que nous !!! Il ne faudra pas longtemps pour que ce monsieur (viandard serait plus adéquat) décroche à nouveau son fusil, j’espère qu’il se mettra une balle dans le pied ou dans ceux de ses « co-chasseurs ». Un fusil c’est comme une voiture pour certains, c’est la seule façon de paraître être quelqu’un !!! La chanson de Renaud sur Tatcher résume bien tout cela… Chasser quand ce n’est pas une nécessité pour se nourrir montre de quel coté est l’animal sauvage…Quelle planète laisserons-nous ?


jaf
23 avril 2008 - 0 h 00 min

C’est en quelque sorte le permis d’exterminer une espèce protégée, d’aller à sa rencontre avec le fusil qui va bien, d’ajuster tranquillement l’arme, de tirer entre les deux yeux, puis de raconter la célèbre histoire du chasseur qui a vu le buisson bouger et qui a tiré.

Le permis de chasse enjoint au chasseur de reconnaître, avant de tirer, l’animal. Il aurait dû se sacrifier pour que l’ourse survive, car l’espèce des chasseurs n’est pas encore menacée!
L’ourse n’est plus là pour se défendre. Comme c’était la dernière ourse française, il ne reste plus qu’à proposer de renommer la constellation de la Grande Ourse par ce nom moins barbare de la Grande Casserole.


Pascal
24 avril 2008 - 0 h 00 min

Bonjour à tous,
Le sujet est sensible, certes, mais ce n’est pas une raison pour en arriver à des noms d’oiseaux que cela soit pour la juge ou le chasseur. Donc, merci de modérer vos interventions ou les messages continueront à être supprimés.

Pascal Farcy
Rédacteur en chef


jaf
24 avril 2008 - 0 h 00 min

Le fait d’écrire en majusculess par internet montre un état d’esprit courroucé à lui seul; c’est ce qu’on m’a expliqué sur différents forums.
Vous demandez de réagir à un article sur un site de défense de la nature, où il est présenté l’éradication d’une espèce (l’ours pyrennéen en France) avec un chasseur comme responsable de ce fait. Nous on ne possède pas d’armes, les seules que l’on a sont nos mots, en général, ils ne tuent pas.
La demande faîte de modérer nos réactions, voudrait elle dire que le lobby des chasseurs a infiltré le site d’univers nature?
Il faut dire que les sociétés de chasse sont considérées comme des associations de protection de la nature, avec leur thème fétiche de gestion de la population des gibiers…


Jérôme
24 avril 2008 - 0 h 00 min

A quand une auorisation de chasser, uniquement à l’arc ? Cela limiterait à la fois le bruit, les déchets de douilles et de plomb (pollution), la pression sur la vie animale… Par ailleurs, il n’y a plus d’animaux plus « forts » que l’homme en France, il n’est donc plus nécessaire d’avoir un fusil… Sauf pour les gardes chasse bien sûr car l’homme reste un loup pour l’homme, non ?


Pascal
24 avril 2008 - 0 h 00 min

Effectivement, le sujet chasse est toujours très sensible quant aux réactions que les articles suscitent, et je dois avouer que c’est pesant de valider la parution d’un article en sachant qu’il va susciter des réactions excessives par trop partisanes.
Que chacun est son opinion, très bien, mais que cette diversité soit source de conflit, non, la je ne suis plus d’accord. On peut discuter avec une personne d’un avis différent sans vouloir la flinguer systématiquement.

Pour le reste, en tant que média, nous nous devons à un minimum d’objectivité dans la rédaction de nos textes, même si l’on s’autorise de glisser une remarque plus personnelle de temps à autres.
En conséquence, pour répondre à votre question, non Univers-nature n’est pas infiltré par le lobby de la chasse, mais il ne l’est pas non plus par les associations de protection de la nature, même si la ligne rédactionnelle est plus proche de leur philosophie.
A ce titre, si vous êtes un lecteur régulier, vous avez dû constater que l’on ne se gêne pas pour dénoncer certaines pratiques associatives. C’est déjà arrivé et cela arrivera encore. De même, concernant la chasse, nous ne sommes pas les derniers pour dénoncer ses nombreux abus et, je vous rassure, nous n’avons pas l’intention d’arrêter.

Mais pour revenir au sujet qui nous intéresse, personne n’a réagit sur la responsabilité de l’Etat dans cette affaire, cela me semble pourtant être une donnée importante pour que de tels actes ne se reproduisent plus.

Pascal Farcy


patou
25 avril 2008 - 0 h 00 min

On oublie trop souvent que les chasseurs ont pignon sur rue et leur lobbies les met à l’abrit de tout : qu’ils s’entretuent , qu’ils tuent ou blaissent des promeneurs , tuent des animaux protégés , ils s’en tirent toujours bien .Bref ils sont quand même au dessus des lois ……C’est normal car ils sont armés , ils sont paysans ou politiciens et votent a droite comme Giscard …..


LEWIS
25 avril 2008 - 0 h 00 min

Si les technocrates de Paris ou de Bruxelles étaient un peu moins abrutis, ils sauraient que dans nos montagnes y a rien a bouffé pour les animaux sauvages, sauf pour les marmottes. On a déjà interdit les charniers qui étaient dévolus aux vautours. Le résultat: une hécatombe. Mais rassurez vous, c’est un processus naturel. Les vautours commencent à bouffer les brebis. Pas bête les bêtes. Et bien il en ai de même avec les ours et les loups. Pourquoi iraient en montagne si la bouffe est en plaine. On devrait plutot comdamner les technocrates, les réintroducteurs pour leur ignorance et pour mettre volontairement en danger des animaux sauvages. Je suis écolo, mais je suis pas fou. un Haut Pyrénéen.


dieselstop
26 avril 2008 - 0 h 00 min

Pour les chasseurs eux même qui devront pouvoir continuer à s’entretuer jusqu’au dernier et enfin nous pourrons à nouveau nous ré approprier la nature. Ca y est il n’y a plus d’ours des Pyrénées, bravo les chasseurs et merci à l’État de si bien protéger son patrimoine faune et flore.Cela devient insupportable de vivre dans un pays où les chasseurs sont au dessus de la loi!!!!!


terremerair
26 avril 2008 - 0 h 00 min

DONC JE VAIS ME BALADER AVEC MON FLINGUE MOI AUSSI ET SI JE TIRE UN CHASSEUR JE POURRAIS TJRS DIRE QUE JE ME SENTAIS AGRESSé ET QUE J’ETAIS EN LEGITIME DEFENSE !

De toute manière faut pas faire trop mal aux chasseurs, c’est l’électorat de l’UMP …. j’me comprends !


niglo
30 avril 2008 - 0 h 00 min

Je proposerais bien de créer un « Prix Dodo » à décerner à chaque [........] qui dézingue le dernier spécimen d’une espèce.
Pour celui qui a tué le dernier Lynx (en 1940), le dernier Gypaëte , le dernier Grand Tétras, la dernière Ourse, …

Un accessit « bien public » sera accordé à celui flinguant le dernier énarque ;-) ))



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
50

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS