Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Le braconnage du Bruant ortolan a encore de beaux jours devant lui
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le braconnage du Bruant ortolan a encore de beaux jours devant lui

Bien que doté du statut d’espèce protégée en France par arrêté ministériel du 5 mars 1999, le Bruant ortolan n’en reste pas moins une victime privilégiée des actes de braconnage. En janvier 2008, la gendarmerie de la ville landaise de Mont-de-Marsan saisissait ainsi 119 bruants ortolans, 924 pinsons et linottes, représentant une valeur totale de 20 000 €. D’après la LPO (1), chaque année, entre 30 000 et 50 000 oiseaux sont capturés de la mi-août à la fin septembre dans les Landes, à l’aide de cages pièges installées illégalement sur lesquelles l’administration ferme volontairement les yeux. Dénonçant depuis quatre ans cette tolérance tacite à l’égard des braconniers, les équipes de la LPO se sont rendues une fois de plus sur le terrain le 31 août dernier, et ont libéré plusieurs dizaines d’oiseaux, neutralisant au passage plus de 200 pièges.

Mais ces actions ponctuelles ne s’attaquent pas à la véritable source du problème et restent vaines. A en croire l’association, malgré les promesses formulées par le ministère de l’écologie de remédier à la situation, seuls huit procès-verbaux ont été dressés l’année passée. Un constat qui ne peut que masquer une hypocrisie sous-jacente alors que le nombre de braconniers dépasserait les 1 200.

Dans un tel contexte, la perspective d’un rapprochement entre l’UMP et les partisans de CPNT (Chasse, Pêche, Nature et Tradition), dans l’optique des élections régionales de 2010, suscite de vives inquiétudes auprès des associations de protection des animaux. Ces dernières dénoncent, dès lors, un simulacre de table ronde dédiée à la chasse, les discussions n’ayant plus de mise s’il y a déjà entente au préalable.

Cécile Cassier
1- Ligue de Protection des Oiseaux

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 02 septembre 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
3 septembre 2009 - 0 h 00 min

Les lois de sécurité de la route, par exemple, s’appliquent à tout citoyen (ou presque!) et rapportent de l’argent, beaucoup d’argent; elles sont donc appliquées avec zèle par tous les corps de police chargés de les appliquer…
Les lois de protection des oiseaux, en revanche, ne rapportent rien (économiquement parlant) et s’appliquent seulement à une petite catégorie de citoyens, assez importante cependant pour avoir un poids électoral décisif. Elles sont donc appliquées avec une certaine « mollesse ». Le site de CPNT annonce clairement la couleur: c’est donnant-donnant (il dit « gagnant-gagnant »!). Je vote pour toi si tu cèdes à mes exigences. En français, cela s’appelle du clientélisme, et je crois que le jeu politique électoral assure à cette pratique encore de beaux jours, ainsi qu’à son corollaire, la corruption…
Tant pis pour les Ortolans et les Linottes! D’ailleurs qui sait seulement les identifier, à part ceux qui veulent pouvoir les flinguer tranquillement sans être embêtés. M’enfin! Nature et tradition, voyons…


lupus
3 septembre 2009 - 0 h 00 min

Bien dit Thylacine. J’ajouterai qu’il en est de même pour les accidents du travail qui sont bien plus nombreux que les accidents de la route.
De plus ça ne va pas s’arranger pour les oiseaux avec le rapprochement de l’UMP et les flingueurs de CPNT.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS