Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » La tremblante du mouton : nouvelle psychose en gestation
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
La Chartreuse de la Verne. © 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine

Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’Increvable, un lave-linge pour la vie !
  2. Quand 2 frères ours polaires ont un peu de ...
  3. Un second vigneron bio devant la justice pour ...
  4. Voiture électrique : début du retour à la ...
  5. Vous rénovez votre façade ? ! Et si vous ...

Focus Sur
énergie houlomotrice
Energie des vagues, la 1ère centrale houlomotrice vient d’être raccordée

Le dossier du mois
Eolienne pour particulier
C’est à une PME française que pourrait revenir le mérite de démocratiser l’éolien pour le particulier. Créée en 2011, la société Eolie commercialise en effet depuis décembre 2014 une éolienne simple et rapide à installer, peu encombrante et à un tarif qui promet un amortissement en quelques années. Outre une compacité de premier ordre (un diamètre de 1,30 m pour une hauteur de 4,5 m), [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La tremblante du mouton : nouvelle psychose en gestation

Après la grippe aviaire et le chikungunya, la tremblante du mouton fait son retour. Autrement appelée E.S.T. (encéphalopathie spongiforme transmissible), rappelons qu’aucun cas de transmission de la tremblante du mouton, à l’homme, n’a été enregistré.

Ce qui est certain, c’est que l’agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a découvert sur les cerveaux de 2 moutons une souche de cette maladie présentant un profil différent de celui communément observé en cas de tremblante.

Les 2 moutons ont été testés, à l’équarrissage, dans le cadre du programme de surveillance des E.S.T., qui a déjà permis de tester plus de 400 000 ovins et caprins depuis avril 2002. Ces animaux ne sont donc pas entré dans la chaîne alimentaire et les mesures de précaution réglementaires ont été prises. L’ensemble du cheptel dont les 2 moutons provenaient a été placé sous surveillance et isolé.

Pour le moment, ces premiers tests ne permettent pas de tirer de conclusion, et des analyses complémentaires vont être conduites au laboratoire de référence de Weybridge, au Royaume-Uni.

Compte tenu de la situation, les ministres chargés de la santé, de l’agriculture et de la consommation ont demandé à l’AFSSA, une évaluation du dispositif actuel de gestion des risques liés aux encéphalopathies spongiformes transmissibles chez les ovins. Depuis l’année dernière, par mesure de précaution, plusieurs séries de mesures ont en effet été prises au niveau européen, en particulier l’interdiction d’utilisation des farines animales dans l’alimentation de tous les ruminants ainsi que le retrait et la destruction de certains organes potentiellement infectieux au niveau de l’abattoir (tête, moelle épinière, rate et une partie des intestins). A noter qu’entre 2002 et 2005, 450 troupeaux de moutons ont été identifiés comme atteint de la tremblante en France.

Pour mémoire, les E.S.T. regroupent des maladies qui affectent le système nerveux central. Elles sont mortelles et se caractérisent par une dégénérescence spongieuse du cerveau. La tremblante du mouton est présente partout dans le monde.

Cécile Fargue

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
68

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS