Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » La ministre de l’écologie autorise les bergers à tirer sur les loups
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  4. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La ministre de l’écologie autorise les bergers à tirer sur les loups

Deux semaines après son arrivée, la nouvelle ministre de l’écologie, Nelly Olin, vient de prendre une mesure qu’aucun de ses prédécesseurs n’avait osé prendre, à savoir permettre le tir de loups par des éleveurs.

Faisant état d’une augmentation de 15 % des attaques contre les troupeaux sur la période 2003-2004, selon un arrêté ministériel paru samedi au Journal officiel, la ministre fait passer le nombre de loups pouvant être tués de 4 à 6, dans les 9 départements alpins. La grande ‘nouveauté’ est l’autorisation donnée aux bergers et éleveurs de procéder eux-mêmes aux tirs, dès lors que leurs troupeaux ont subi plus de trois attaques successives en trois semaines, que l’éleveur a obtenu une autorisation préfectorale de tir et qu’il est en possession d’un permis de chasse.

Alors que ces mesures ne sont pas conditionnées à la mise en œuvre de mesures de protection des troupeaux (gardiennage, chien type Patou, parcage la nuit…), les indemnisations accordées aux éleveurs seront revalorisées avec une augmentation moyenne de 80 % et des procédures facilitées.

En un an, selon le ministère, le loup aurait étendu son territoire de 20 % et sa population de 15 à 20 %. Toutefois, seules 7 meutes se reproduiraient, dont 5 transfrontalières avec l’Italie. Aussi, pour la ministre, ces ‘prélèvements’ à la hausse ne mettent pas en danger la conservation de l’espèce, que les derniers relevés évaluent entre 70 et 90 individus.

Selon le type de population, les prélèvements ne se feraient pas avec la même intensité, les populations installées devant subir environ 10 % de prélèvement, tandis que pour les non-sédentarisées (animaux en cours de colonisation) le chiffre serait de 5 %.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS