Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » La maladie de la langue bleue arrive en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La maladie de la langue bleue arrive en France

La fièvre catarrhale, ou maladie de la langue bleue, vient d’être mise en évidence dans un cheptel de 31 vaches laitières à Brognon dans les Ardennes françaises. Une seule vache a été contaminée par le virus, le restant du troupeau consigné a été placé sous surveillance. Cet après-midi, un deuxième cas a été détecté dans le Nord, dans la commune de Beaurieux, toujours sur une vache laitière.

Après la mise en place préventive de zones réglementées, le 28 août, pour faire face à la progression de la langue bleue en Belgique, le gouvernement a pris de nouvelles mesures. Autour des 2 foyers de fièvre catarrhale, un périmètre de zone interdite de 20 km est instauré, dans lequel les ruminants doivent être confinés dans un bâtiment clos. Au-delà de ce périmètre, une zone de protection (100 km autour du foyer) et une zone de surveillance (150 km/foyer) ont été mises en place pour tenter de circonscrire la propagation du virus. Dans ces zones les mouvements des ruminants vivants (bovins, ovins, caprins,…) sont possibles mais restent limités à ces espaces. Ces mesures concernent également les semences et les embryons des ruminants.

Avec ces 2 cas de fièvre catarrhale, les départements suivants sont maintenant concernés :

> Zone de protection (100 km autour du foyer) :

- Ardennes : tout le département ;

- Aisne : arrondissements de Laon, de Saint-Quentin, de Soissons, de Vervins ;

- Marne : arrondissement de Reims ;

- Nord : arrondissements de Avesnes-sur-Helpe, de Cambrai, de Douai, de Valenciennes.

> Zone de surveillance (150 km autour du foyer) :

- Aisne : arrondissement de Château-Thierry ;

- Marne : arrondissements de Châlons-en-Champagne, d’Epernay, de Sainte-Menehould, de Vitry-le-François ;

- Meurthe-et-Moselle : arrondissement de Briey ;

- Meuse : tout le département ;

- Moselle : arrondissements de Boulay-Moselle, de Metz-ville, de Metz-campagne, de Thionville-est, de Thionville-ouest ;

- Nord : arrondissements de Dunkerque, de Lille ;

- Oise : arrondissements de Clermont, de Compiègne, de Senlis ;

- Pas-de-Calais : arrondissements de Arras, de Béthune, de Lens ;

- Seine-et-Marne : arrondissement de Meaux ;

- Somme : arrondissements de Amiens, de Montdidier, de Péronne.

Rappelons que la fièvre catarrhale (Bluetongue) a été repérée, il y a 2 semaines, pour la première fois en Europe du Nord, plus précisément aux Pays-Bas. Depuis l’Allemagne et la Belgique ont été contaminées. Maladie virale transmise par des moucherons piqueurs du genre Culicoïdes, elle affecte les ruminants mais n’est pas transmissible à l’homme.

Si en France, de 2000 à 2004, des foyers avaient été déjà identifiés en Corse. De vastes campagnes vaccinales sont depuis venues à bout de cette maladie dans la région.

?Aujourd’hui, comme l’explique Emmanuel Camus, directeur du département vétérinaire du Cirad : ‘le réchauffement climatique favorise l’arrivée de maladies considérées comme exotiques… nous devons aussi faire face à l’apparition de différentes souches (sérotypes) de virus de bluetongue, ce qui nécessite l’utilisation de vaccins spécifiques’.

Le laboratoire de référence pour cette maladie, le Cirad, va procéder à l’analyse de prélèvements réalisés par les services vétérinaires sur les ovins et bovins de 60 exploitations des six départements les plus concernés (Moselle, Meurthe et Moselle, Meuse, Ardennes, Aisne et Nord). Un piégeage des insectes vecteurs va également être mis en œuvre.

Parallèlement, le développement d’un nouveau vaccin, efficace sur tous les sérotypes, va être mené en partenariat avec l’Afssa (agence française de sécurité sanitaire des aliments) et l’Inra (institut national de la recherche agronomique).

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS