Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » La langue bleue fait son retour en Belgique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La langue bleue fait son retour en Belgique

Après avoir sévi l’année dernière dans le Nord de l’Europe, la maladie de la langue bleue, la fièvre catarrhale qui touche les ruminants, a refait son apparition en Belgique, plus exactement à Oelegem, en province d’Anvers où elle a été diagnostiquée sur des moutons.

Selon l’agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA), les conditions climatiques de cet hiver ne sont pas étrangères à cette réapparition. En effet, traditionnellement cantonné autour de la Méditerranée, si la maladie de la langue bleue sévissait de façon classique dans les régions subtropicales ou du sud méditerranéen, du fait de la biologie de son vecteur, elle est apparue en Corse en octobre 2000, probablement à la suite de son arrivée en Sardaigne en août de la même année. L’année dernière, elle est apparue pour la première fois dans le Nord de l’Europe (Hollande, Belgique, France).

Pour l’OIE (office international des épizooties), la mondialisation, les changements climatiques et le transport toujours plus rapide d’un nombre croissant de marchandises et de passagers sont des facteurs reconnus comme pouvant favoriser la propagation des maladies à travers le monde.

La fièvre catarrhale est une maladie du bétail n’affectant que les ruminants, essentiellement les ovins. Elle est due à un virus véhiculé par la piqûre d’un insecte, le culicoïde. Sa période d’incubation varie entre 5 et 20 jours.

Les différents symptômes : fièvre, boiteries, œdèmes, cyanose des muqueuses, amaigrissement peuvent conduire à la mort des animaux (jusqu’à 40 % dans les cheptels non vaccinés) ou à une guérison lente avec d’importantes pertes économiques. Chez les bovins et les caprins, la maladie est le plus souvent inapparente, ce qui fait de ces espèces des réservoirs du virus. ?

Les moyens de lutte sont surtout préventifs : désinsectisation et diagnostic en laboratoire sur prélèvements sanguins. Vu sa contagiosité, la fièvre catarrhale fait cependant partie des maladies à déclaration obligatoire dont la lutte est organisée au niveau mondial par l’OIE. La Belgique est depuis quelques mois considérée par les autorités sanitaires comme concernée par la maladie sur l’entièreté de son territoire, ce qui peut contrarier les échanges commerciaux et obliger les exportateurs de bétail à des formalités supplémentaires (traitement insecticide des animaux et du matériel, analyse de sang).

La fièvre catarrhale, encore appelée « blue tongue ou maladie de la langue bleue » n’est pas contagieuse pour l’homme ou les autres espèces animales. Les produits des animaux (viande, lait) n’offrent aucun danger pour le consommateur.

Pascal Farcy
photo © Institute for Animal Health

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
jbdsn
5 août 2007 - 0 h 00 min

Je crois me souvenir avoir lu un jour un article à ce sujet dans une publication sérieuse.

L’auteur donnait des explications sur un remède universel qui fonctionne également très efficacement sur le chikungunia.

Il s’agit du CHLORURE DE MAGNESIUM.

Vendu en pharmacie à peine 2 ou 3 euros le sachet de poudre de 20g.

L’utilisation est simple: Verser le sachet dans une bouteille plastique d’un litre, y ajouter de l’eau de source à raz-bord et… déguster frais à raison de 3 fois 40ml par jour pour l’humain.

Adapter la posologie pour le mouton.

A l’avantage de se conserver éternellement au frigo et en plus, le boire froid enlève de l’amertume peu agréable au produit.

A votre bonne santé !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
87

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS