Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » La FAO plébiscite l’agriculture biologique
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  2. Le GIEC ne fait plus recette
  3. Pollution de l’air intérieur, une ...
  4. En savoir plus sur les ampoules à LED
  5. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


La FAO plébiscite l’agriculture biologique

L’agriculture biologique n’est plus un phénomène propre aux pays développés, en 2006, elle cumulait 31 millions d’hectares dans 120 pays et représentait un marché de 40 milliards de dollars. Cette évolution n’a pas échappé à la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) qui se livre à un véritable plébiscite pour ce mode de production agricole dans un rapport intitulé ‘Agriculture biologique et sécurité alimentaire’.

Pour la FAO, la principale caractéristique de l’agriculture biologique est qu’elle s’appuie sur des biens de production disponibles sur place et qu’elle a peu recours aux carburants fossiles. En outre, gérant la biodiversité dans le temps (rotation des cultures) et l’espace (cultures associées), les agriculteurs bio utilisent la main-d’œuvre et les services environnementaux pour intensifier la production de manière durable. Economiquement, l’organisme des Nations Unies considère également que l’agriculture biologique rompt le cercle vicieux de l’endettement pour l’achat d’intrants agricoles (pesticides et engrais). De même, les paysans bio disposeraient de revenus plus importants tout en bénéficiant d’une meilleure autosuffisance alimentaire.

En conclusion de son rapport, la FAO invite les gouvernements à ‘allouer des ressources à l’agriculture biologique et à intégrer ses objectifs et ses actions dans leurs stratégies nationales de développement agricole et de réduction de la pauvreté’.

A l’heure où plusieurs analyses sur l’approvisionnement mondial suggèrent que l’agriculture biologique a le potentiel de satisfaire la demande alimentaire mondiale, tout comme l’agriculture conventionnelle d’aujourd’hui, mais avec un impact mineur sur l’environnement, ce rapport est une nouvelle invitation à une montée en puissance de l’agriculture bio et un pavé dans la mare des OGM et des multinationales de la semence.

Alex Belvoit
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
diego
5 juin 2007 - 0 h 00 min

Impressionnant, la FAO qui taille des croupières aux promoteurs des OGM et des pesticides que sont les multinatonales.
Monsanto & co doivent se les manger, en espérant que ce ne soit pas un coup d’épée dans l’eau des Nations unis.
Diego



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
63

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS