Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » L’interdiction de culture du maïs OGM en France est menacée par l’Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’interdiction de culture du maïs OGM en France est menacée par l’Europe

A la demande de la Commission européenne, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) vient de rendre son avis sur la suspension de culture du maïs Mon 810 en France, prise par le gouvernement en février 2008.

Comme à son accoutumée, lorsqu’il s’agit d’OGM, l’EFSA s’est prononcée en faveur du maïs transgénique de Monsanto, considérant que ‘Aucune preuve scientifique, en termes de risques pour la santé humaine ou animale ou pour l’environnement, n’a été fournie pour justifier l’invocation d’une clause de sauvegarde’. En clair, cet avis trace une voie royale à la Commission européenne pour imposer à la France de lever son interdiction de culture.

L’EFSA n’aura pas eu longtemps à attendre la réaction française. En fin de journée, dans un communiqué, Jean-Louis Borloo, le ministre de l’écologie, et Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat en charge de l’écologie, ont rappelé que la clause de sauvegarde, invoquée par la France pour interdire la culture du maïs Mon 810 sur son territoire, avait été décidée dans le cadre du droit européen et que ‘si l’avis de l’EFSA constitue une étape du processus, la décision revient au Conseil des ministres européens puis éventuellement à la Commission européenne’. Le ministre et sa secrétaire d’Etat regrettent aussi que ‘l’Agence n’ait pas publié de compte rendu de la rencontre qui a eu lieu début octobre entre les scientifiques français et une partie du panel OGM de l’EFSA’. En conséquence, toujours selon le communiqué, ‘La France maintient sa position sur la clause de sauvegarde et elle la soutiendra au Conseil des ministres européens’.

Parallèlement à cette réaction ferme, Greenpeace note dans l’avis de l’EFSA une nouvelle preuve de l’incapacité de l’agence et de la nécessité urgente de la réformer. L’association relève également le paradoxe entre cette décision et le fait que l’agence, elle-même, reconnaît qu’il lui faudrait deux ans minimum pour évaluer les effets à long terme d’un OGM… De son côté, France Nature Environnement ‘condamne cette absence totale de prise en compte du principe de précaution’ et considère qu’il serait ‘impensable qu’un comité d’experts largement acquis à la cause des OGM l’emporte sur une décision politique’.

Au-delà de ces déclarations, il n’est pas inintéressant de souligner que cette évaluation, rendue publique hier, intervient alors que le dernier Conseil des ministres de l’environnement de l’Union européenne, le 20 octobre dernier, s’est prononcé en faveur d’un renforcement de l’évaluation environnementale des plantes transgéniques…

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 novembre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
smile17
2 novembre 2008 - 0 h 00 min

comme Monsento a la majorité dans le bricolage génétique , coome dit cette sentence pleine de bon sens : CENT FOIS SUR LE METIER REMETTEZ VOTRE OUVRAGE ! c’est pourtant simple :o n ne veut pas D’OGM en France , pour avoir gain de cause , faudra-t-il sortir de la communauté Européenne ?
pourtant j’ai toujours été pour et ce genre d’action de système de conseillés omme L’AFSA noyautés de fait par les grosses firmes , puisque ce sont elles qui donne du travails aux chercheurs et non les états, les « Machins » comme disait DE Gaulle de L’OTAN , commence à me gonfler .
ces spécialiste qui ne se rendent pas compte qu’ils sont perverti par le système même qui les éduquent majoritairement dans un sens de pensée unique et dont le but est de ne pas trop ébranler l’édifice pourvoyeur des fonds qui leur sont destinés
ras-le bol ! la lutte reste à poursuivre , plus offensive ? à force d’exaspérer les gens et les prendre pour des imbéciles ça finira bien par arriver et les effets des OGM ne seront plus qu’une cause marginale , à quand les chars et les hélicoptères et les milices financées par les grosses firmes ,comme en forêts équatoriales, amazonniènes pour défendre ces productions ?


ptitiza87
5 novembre 2008 - 0 h 00 min

quel scandale. Ils se prennent pour dieu oùu quoi. Mosanto il n’a qu »à garder ses graines de perlimpimpin chez lui. Il nous a déjà refilé le cancer avec ses désherbants………


philippe
7 novembre 2008 - 0 h 00 min

Référence: le Pentateuque (les cinq premiers livres de la BIBLE ou la TORAH) DIEU créa les végétaux capables de nourrir les hommes dont les graines peuvent servir à nouveau de semence.La création des OGM est une oeuvre diabolique permettant d’asservir les hommes à payer les semences chaque année.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
25

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS