Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » L’Europe exporte la surpêche hors de ses eaux
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’Europe exporte la surpêche hors de ses eaux

Près de 9 espèces sur 10 sont surexploitées ou au bord de la surexploitation dans les eaux européennes. Mais, au lieu de s’attaquer au problème de la surpêche dans ses eaux, l’Union européenne a opté pour la délocalisation d’une partie de ses flottes de pêche, notamment dans les eaux de certains pays en développement. Selon Greenpeace, 718 navires de l’UE pêchent à l’extérieur des eaux européennes, dont 100 navires pour la France (14 %). L’Europe assure un quart de ses prises hors de ses eaux, les bateaux industriels opérant dans ces zones étant généralement plus longs que des terrains de football (100 mètres). Les pêcheurs artisanaux, notamment du Sénégal (1) et de Mauritanie, assistent ainsi à la diminution des stocks de poissons et à la destruction des ressources marines, pillées par des opérateurs étrangers.

Dans le cadre de la Politique commune des pêches (2), l’Union européenne a mis en place 16 accords de pêche avec des pays tiers, dont 7 avec des pays d’Afrique de l’Ouest. Mais ces accords se font dans une opacité totale, entretenue par des « gouvernements souvent corrompus ». Aussi, dans le cadre de la réforme de la politique commune des pêches, Greenpeace demande notamment l’abandon progressif des accords en cours au profit d’accords d’approvisionnement durables, là où l’UE ne peut pas être auto suffisante. Les défis en jeu sont le maintien des revenus des populations locales et des emplois, le respect du droit d’accès aux ressources ainsi que la sécurité et la souveraineté alimentaire des populations concernées.

Cécile Cassier
1- Au Sénégal, 600 000 personnes dépendent de la pêche pour assurer leurs moyens de subsistance.

2- Depuis 1984, les Etats membres de l’Union européenne disposent d’une politique commune des pêches (PCP). Théoriquement, elle est chargée d’encadrer les pratiques de pêches dans les eaux européennes ainsi que les activités des navires européens dans les eaux internationales ou celles d’autres pays. La PCP étant réformée tous les 10 ans, le processus commence mi 2011 pour aboutir fin 2013.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 mai 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
15 mai 2011 - 0 h 00 min

L’exportation par l’Europe du pillage des réserves halieutiques n’est qu’un épiphénomène de l’esprit colonialiste arrogant: « Vos réserves, vos richesses, vos terres nous appartiennent. Crevez dans votre misère et surtout ne venez pas en Europe. A crever, crevez chez vous ». N’ai-je pas entendu hier soir sur Arte Reportage un colon d’Afrique du Sud dire sans honte: « Cette terre est bénie de Dieu, il nous l’a montrée donc elle nous est destinée »? Le pillage des mers africaines semble plus « soft » mais découle de la même mentalité.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS