Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » L’Arctique pour conserver les semences de la planète
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’Arctique pour conserver les semences de la planète

Démarré en juin 2006, le projet de « Chambre forte semencière mondiale » de Svalbard en Norvège vient d’être inauguré. Située une île isolée du Cercle polaire, la construction est constituée de trois pièces sécurisées placées au bout d’un tunnel long de 125 mètres creusé dans la montagne. Sa conception et sa localisation permettent au bâtiment de maintenir une température de stockage des graines de – 18 degrés Celsius avec un simple compresseur de 10 kilowatts.

A terme, le site pourra accueillir 4,5 millions d’échantillons soit environ 2 milliards de semences. Pour la cérémonie d’ouverture, ce sont 268 000 échantillons de semences représentant environ 100 millions de graines qui ont été installés. Pour ce premier lot d’échantillons, chaque semence provient d’une ferme ou d’un terrain différent couvrant plus d’une centaine de pays.



Le site, en construction et au jour de l’inauguration avec les rayonnages de semences, de la chambre forte semencière en Arctique


Le but du projet est d’une part la mise en place d’une garantie contre la perte régulière de la diversité et d’autre part de permettre un redémarrage de la production agricole en cas de catastrophe d’origine naturelle ou humaine. Chaque pays ou région restant propriétaire des semences qu’il a déposée. Du point de vue de la conservation, le système a été conçu pour maintenir une activité métabolique réduite, assurant, selon les types de semence, une viabilité allant de plusieurs décennies à plusieurs millénaires. A titre d’exemple, l’orge doit pouvoir survivre 2 000 ans, le blé 1 700 ans et le sorgho presque 20 000 ans.

La chambre forte est la propriété du gouvernement norvégien qui a financé les travaux à hauteur d’environ 7 millions d’euros.

Michel Sage
Photo © Mari Tefre/Global Crop Diversity Trust

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires

simon34
28 février 2008 - 0 h 00 min

140 millions de $ de dons pour ce truc aux étranges relents bibliques alors que les paysans du monde n’ont actuellement plus accès à la diversité des semences… La faute au changement climatique ? Ben voyons…
Au passage quelqu’un ferait-il l’aumône de 30000 euros à Kokopelli, l’association qui redistribue réellement des semences vivantes aux vrais gens vivants, pour payer sa condamnation en justice ?
Simon


pol
28 février 2008 - 0 h 00 min

Mais ou est jesus la dedans ?
Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage…. on dit…..
Je prefere la Norvege et les dollars…. que certains pays et encore plus de dollars pour faire la guerre….


Haro sur l|OGM
1 mars 2008 - 0 h 00 min

Ca, c’est une excellent idée que l’on devrait mettre en application, en France, là où c’est possible.


Sophie
1 mars 2008 - 0 h 00 min

Alors comme ça, on nous crée une arche ? Woah, les mecs, c’est le pérou, non ?

Et ensuite, donc… ? Quand donne-t-on aux paysans les graines qui sont le « patrimoine mondial » ? Ah ? Jamais sauf en cas de catastrophe naturelle ? Et seulement sous contrôle des immenses firmes qui parrainent le beau projet ?

Parfait, parfait… Et comment déjà épèle-t-on « poudre aux yeux » ?

C’est monstrueux, comme d’habitude.


fée
1 mars 2008 - 0 h 00 min

La question que j´ai appris à poser dans toutes les circonsances: « a qui cela profite t-il? » surement pas aux populations de ce monde puisqu´on les pousse à travailler avec des semences génétiquement modifiées (pour moi manipulées). L`élite de ce monde ´ne se refuse rien comme d´habitude à la vue de tout un chacun.
Ils doivent bien « rigoler » en pensant à tous les moutons qui soit ne pigent rien ou acceptent tout. C´est d´une perversité …
Tiens tiens ils l´appellent arche de Noé!! savent-ils des choses que la masse ignore.. affaire à suivre…


ge
1 mars 2008 - 0 h 00 min

La Norvège finance à hauteur de 7M€. Qui sont les autres financiers de ce projet?
J’ai lu dans un article de Ouest France que Bill Gates, Rockfeller, Monsanto, Dupont/Pioneer Hi Bred et Syngenta financent aussi ce projet. Il s’agit de plusieurs dizaines de M$. Quand on voit ces noms, il est logique de se poser des questions.
Autre question, pourquoi ne donne-t-on pas les noms de ces financiers sur France info (entendu mercredi soir)? Pourquoi n’en parle-t-on pas non plus dans le reportage (http://jt.france2.fr/20h/index-fr.php) du 20h de France 2 le mardi 26 février 2008?
Par contre, comme pour avaliser le projet, on interview Alain Bougrain-Dubourg et Jean-Marie Pelt. Faire parler deux grands noms de l’écologie permet dans un le même flash info donne toute crédibilité au projet.
Je continue de m’interroger…


fée
2 mars 2008 - 0 h 00 min

hé oui, ge, ne disais-je pas qu´il y avait anguille sous roche!!! ces messieurs de la haute finance n´ont pas pour habitude de jouer les altruistes que je sache.
Quand on peut réunir certaines pièces du puzzle, on s´approche inévitablement de la vérité.


Babou
2 mars 2008 - 0 h 00 min

Dans le même temps, l’Association KOKOPELLI (Alès 30) est lourdement condamnée face au grainetier BAUMAUX et à la Fédération des grainetiers de France au prétexte qu’elle vendrait des semences non répertoriées officiellement… des semences anciennes qui plaisent bien à tous les amoureux de leur jardin… semences qui sont également en vente dans certains grands magasins… eux pas du tout attaqués par les Monsanto, Baumaux et Cie !
C’est bien le capitalisme effrené qui est le principal fauteur de troubles… c’est évidemment un avis personnel même s’il est bien partagé par beaucoup de monde, y compris des scientifiques, économistes ou non.
QUANT A L’INTERDICTION DE LA CULTURE A L’AIR LIBRE DES OGM… elle est apparemment effective pour 2008 en France.
MAIS LE SENAT prépare dès à présent pour 2009… la liste des champs qui seront autorisés à cultiver le maïs transgénique !!!
CHERCHEZ L’ERREUR


morel34
2 mars 2008 - 0 h 00 min

les grands oligarques de ce monde veulent protéger la biodiversité ou plutot la contrôler ?. Détruire , massacrer, exterminer tout ce qui existe sur cette planète tout en continuant de nous faire croire qu’ils sont écologistes. Qui controle la semence controle l’alimentation ce qui est loin d’être une petite affaire. On uniformise, on standardise le vivant (90% de la biodiversité agricole francaise a disparu en 100 ans). Comment peut on croire encore que la solution est de tout mettre dans des frigos ?
Il ne s’agit en fait que la suite logique d’une volonté de contrôle du bien commun a coup de milliards.
http://www.monde-diplomatique.fr/2006/04/BRAC_DE_LA_PERRIERE/13343
heureusement quelques petits grains de sable existent kokkopelli, le réseau semences paysannes …


PeterPan
2 mars 2008 - 0 h 00 min

Effectivement il y a lieu de se méfier à lire que certain organisme est là pour co-financer l’opération…
Et en attendant les petits cultivateurs n’ont plus le droit de produire leurs propres graines… et de préserver beaucoup plus efficacement qu’avec un frigo méga le patrimoine génétique de l’humanité … s’il n’y a pas bien sûr dans les parages de leurs champs les « saboteurs » qui diffusent insidieusement leurs poisons en toute impunité!


fée
2 mars 2008 - 0 h 00 min

Pour qui veut approfondir ses connaissances sur cet évenement on peut jeter un coup d´oeil sur le site internet …mondialisation.ca. Le détour en vaut la peine.


tseparis
2 mars 2008 - 0 h 00 min

Un projet datant de 2006, comment se fait-il qu’on ne daigne nous en informer, citoyens du monde, qu’en février 2008 ?
Questions sans réponse : qui décidera de la redistribution des semences soustraites et à quoi le sont-elles ? A quel prix seront-elles redistribuées ? Quand et comment ? Pourquoi avoir installé ce projet dans un site désormais inondable qui pourrait même être durablement submergé ? A-t-on prévu un accès sous-marin ?


isa
2 mars 2008 - 0 h 00 min

D’un côté on sauvegarderait des semences pour le futur et d’un autre on condamne Kokopelli qui au quotidien travaille à la sauvegarde de variétés anciennes… Où est la contradiction ?!
Moi aussi j’ai lu l’article de William Engdahl (sur Mondialisation.ca). ça fait froid dans le dos!


nami
6 mars 2008 - 0 h 00 min

Merci Fée pour l’info sur Mondialisation.ca… saisissant en effet et particulièrement effroyable… je dois avoir des siècles de retard…


tergam
6 mars 2008 - 0 h 00 min

Jai lu sur agoravox qul ce projet est financé par monsanto est autre grands de la semence.Si c’est le cas ces messieurs auront bonne conscience de tout modifier s’approprier graines et semences .Je dit danger il faut approfondir la question.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
194

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS