Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » L’OCDE appelle à revoir leur politique de gestion des pêches
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’OCDE appelle à revoir leur politique de gestion des pêches

Selon un nouveau rapport de l’OCDE (1) présenté dans le cadre de l’EXPO 2012 à Yeosu (Corée), intitulé « Reconstruire les pêcheries. La route à suivre », les produits issus de la pêche et l’aquaculture constituent la principale source de protéines pour plus d’un milliard d’habitants. A la tête du commerce international de produits alimentaires, ils assurent des millions d’emplois aux populations côtières. Bien que vitales pour l’économie et la sécurité alimentaire mondiales, bon nombre de pêcheries sont aujourd’hui en mauvaise posture. Sous la pression de la surpêche, près de 30 % des stocks mondiaux de poissons sont surexploités ou fragilisés. Les communautés de pêcheurs en paient le prix, confrontées à une baisse de productivité.

Si elles ont surtout permis de ménager les intérêts de chacun jusqu’alors, les mesures de gestion de pêche (droits de propriété, quotas de pêche) restent des leviers essentiels pour la reconstitution des stocks, estime l’OCDE. Pour preuve, en Islande, un régime de quotas a permis de ramener à des niveaux viables les stocks de capelans, au bord de l’effondrement en 1980. En Nouvelle-Zélande, l’instauration d’un système de droits négociables a favorisé la reconstitution des pêcheries de grenadier bleu. Fort de ces exemples, le rapport préconise de définir des objectifs précis, des règles de capture et des indicateurs d’évolution des populations de poissons. Il appelle également à l’implication de tous les acteurs concernés sur les questions relatives aux coûts et aux avantages de plans de reconstitution.

Cécile Cassier
1- Organisation de Coopération et de Développement Economique.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 juillet 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
36

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS