Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » L’impact du CO2 sur la croissance des plantes plus faible que prévu
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’impact du CO2 sur la croissance des plantes plus faible que prévu

La plupart des végétaux consomment du CO2 pour assurer, entre autre, leur croissance. Aussi, jusqu’à présent, la communauté scientifique s’accordait généralement à reconnaître que si le réchauffement planétaire et les changements climatiques en cours diminuaient le rendement des cultures d’ici 2050, la fertilisation directe apportée par une concentration croissante de CO2 devait compenser cette perte. Les expérimentations menées sous serre avec une teneur en CO2 plus élevée que la normale confirmaient la stimulation importante du développement des végétaux, qu’il s’agisse d’arbres, de céréales, de légumes, de fleurs, etc. Néanmoins, un modèle artificiel, avec le milieu relativement contrôlé qui règne dans une serre, n’est pas totalement transférable à un système ouvert comme peut l’être une culture à l’air libre.

C’est ce que vient de démontrer le département américain de l’agriculture (USDA), en utilisant une nouvelle technique (1) qui permet de tester l’effet de fortes concentrations de CO2 sur des parcelles à l’air libre, en obtenant des gains de croissance très inférieurs aux estimations antérieures. Ainsi, le pourcentage de croissance sous l’effet d’une concentration élevée de CO2 serait de :

Expérimentation

Blé

Maïs

Riz

Soja

Sous serre

26%

23%

15%

25%

A l’air libre

13%

0%

12%

14%

Contrairement à ce qui était entendu jusqu’alors, les effets du réchauffement climatique ne seraient donc pas compensés par une élévation de la productivité des cultures.
Pascal Farcy

1- Free Air Concentration Enrichment , FACE, une technologie reposant sur un système de vaporisateurs de CO2 qui assurent une concentration fixe de CO2 au dessus d’une zone donnée.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
333

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS