Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Guadeloupe : des porcs nourris à la banane ou au jus de canne
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Guadeloupe : des porcs nourris à la banane ou au jus de canne

Basée en Guadeloupe, l’Unité de Recherches Zootechniques (URZ) s’est beaucoup intéressée à la complémentarité entre culture et élevage dans cette région du monde, où les systèmes traditionnels de polyculture / élevage concernent 80 % des exploitations antillaises. Les animaux sont nourris par les résidus agricoles et, en retour, assurent la valorisation organique des sols par leurs déjections. Certaines exploitations combinent ainsi canne à sucre et troupeaux mixtes porcs-ruminants, ou plantations de bananes et élevage de porcs. D’après les chercheurs, le jus de canne ou la banane suffisent à couvrir tous les besoins énergétiques du porc, sans recours à des céréales importées.

Plus que répondre aux besoins alimentaires des animaux d’élevage, certains résidus de récolte pourraient servir comme « alicaments », à la fois aliments et médicaments. C’est notamment le cas des feuilles de manioc. Outre leur teneur en azote, celles-ci renferment des tanins condensés et d’autres métabolites secondaires, qui ont une action protectrice contre un parasite gastro-intestinal à l’origine de dommages importants chez les ovins et les caprins. Selon les chercheurs, l’ajout de feuilles manioc à la ration, composée également de foin et de tubercules de manioc pour l’apport en glucides, permet de diminuer de moitié les infections par le parasite chez des agneaux créoles. Cette méthode a le mérite de valoriser les déchets de récolte, seuls les tubercules de manioc étant actuellement valorisés. Toutefois, un dernier frein tient au fait que le manioc contient des métabolites cyanogènes, produisant du cyanure après ingestion. Mais, d’après Carine Marie-Magdeleine, chercheuse à l’URZ, il est possible d’éliminer cette toxicité en faisant faner les feuilles. A l’heure actuelle, les recherches se poursuivent pour mettre à profit d’autres ressources alimentaires animales locales.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS