Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » FNE déboutée : l’insecticide Cruiser reste autorisé sur le colza
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






FNE déboutée : l’insecticide Cruiser reste autorisé sur le colza

Le 29 juillet dernier, le Conseil d’Etat a rejeté la requête de France Nature Environnement (FNE) et de l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF), demandant la suspension de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de l’insecticide Cruiser OSR (1), pour l’enrobage de semences de colza. Il a justifié sa décision au motif de son incompétence à traiter ce dossier. Rendue à quinze jours seulement des premiers semis de colza, cette décision réduit grandement l’efficacité d’un possible recours devant une autre juridiction.

Utilisé en enrobage des semences, le Cruiser OSR est diffusé par la sève dans toute la plante, jusqu’aux fleurs. Appartenant à la même famille de celles utilisées dans la composition du Régent et du Gaucho, sa substance active est le thiaméthoxam. Insecticide dit néonicotinoïde, le Cruiser OSR a « des effets délétères avérés sur les abeilles », souligne l’UNAF. Appliqué au colza, culture très attractive pour les insectes pollinisateurs, il représente une menace accrue pour les populations d’abeilles. Alors que près d’1,5 million d’hectares seront semés dans les campagnes françaises d’ici quelques semaines, de fortes retombées sont à craindre sur les colonies de butineuses.

Mais le débat n’est pas clos pour autant. Avant même le verdict rendu le 29 juillet, FNE avait déjà fait part de sa volonté de lancer une action « sur le fond » pour demander l’annulation de l’autorisation du Cruiser délivrée sur le colza, ainsi que celle accordée pour l’année 2011 sur le maïs. Si, en France, les batailles se suivent et se ressemblent, d’autres pays ont, semble-t-il, su trancher. Ainsi, d’après l’UNAF, la Slovénie a retiré l’AMM « Cruiser » sur le maïs au printemps dernier, en raison de la surmortalité des colonies apicoles. De même, le 30 juin dernier, l’Italie a renouvelé pour la seconde fois son interdiction visant les insecticides néonicotinoïdes sur le maïs.

Cécile Cassier
1- Cette AMM a été accordée par le ministre de l’agriculture, le 3 juin 2011.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 août 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
humanité
5 août 2011 - 0 h 00 min

Nous élisons des hommes qui disent se  » dévouer  » pour notre bien, alors qu’ils ne songent qu’à leur propre intérêt et sans même essayer de se dissimuler. Pourquoi prendre des décisions qui risquent de fâcher de grands groupes même si il y a des catastrophes annoncées, car quand le problème se posera ils seront une nouvelle fois  » responsables mais pas coupables  » et encore … et que de toute façon nous devront prendre en charge le problème puisque ce qui est fait est fait. Que lorsque l’heure viendra des comptes ils se défileront, partiront avec une retraite coquette et au pire seront de grands malades dignes de compassion, comme Moubarak, Mladic etc Ce qui aura été pris sera pris. je me demande toujours si ces personnes ont une morale et des enfants … Indignez-vous ! nous dit-on, c’est fait ! A quand le grand Jour ? En attendant Requiem pour les abeilles qui se battent avec les hommes, avec le frelon asiatique, avec les pesticides ! A quand le Requiem pour l’homme ?


sophie des noisettes
5 août 2011 - 0 h 00 min

C’ est fou ce qu’ on progresse, nous,l’espèce supérieure de la Planète…


lea
5 août 2011 - 0 h 00 min

Haro sur le méchant frelon asiatique, et bienvenu au gentil cruiser, qui lui a le mérite de tuer en masse, mais surtout discrètement, en silence, sans que l’on puisse détailler au grand public, dans un article à sensation écrit par « Le Monde » comment les pauvres
petites abeilles se font capturer, arracher la tête, sectionner les pattes afin de donner au couvain l’abdomen si plein de protéines et d’éléments nourriciers. Et nous, dans le poulet, on mange quoi ? La tête et les pattes avec les griffes, ou plutôt là où c’est bien charnu ?

Deux conséquences à craindre : d’abord, le cruiser va de plus en plus être dédouané avec l’arrivée opportune de ce nouveau bouc émissaire, qui participe avec tout le reste à l’affaiblissement des ruches. Ce sera une raison de plus pour le voir même là où il ne sera pas présent, ainsi, risquent d’être détruits de nombreux nids de différentes espèces de guêpes, communes ou germaniques, inoffensives et utiles, des artistes dans l’art de la construction, comme je peux en témoigner : ayant choisi de construire leur nid dans mon petit cabanon à bois l’an dernier, elles m’ont laissé, chaque fois que j’en ai eu envie, c’est à dire tous les jours, prendre des clichés de l’avancée des travaux, avec ou sans flash, parfois de très près à 5 ou 6 cm en macro, prendre des clichés. Ce nid commencé dans le courant du mois d’août était devenu fin septembre gros comme un ballon de foot, et pointu vers le bas. Fin octobre il n’en restait plus, seules des reines, ou femelles fécondées avaient dû aller chercher un endroit à l’abri pour passer l’hiver. Cette année je n’en ai pas encore observé, seulement des polistes.
Bon, c’est sûr, le frelon asiatique est mortel pour les abeilles qu’il rencontre, tout le monde est d’accord, le cruiser aussi, mais il a de bon avocats, un lobby dont la pression est beaucoup plus influente que la parole d’apiculteurs grugés depuis des années. Cette molécule du cruiser, a été interdite en Allemagne et Italie après observation de mort en masse d’abeilles.


dieselstop
5 août 2011 - 0 h 00 min

Moins d’insectes, moins d’abeilles, moins d’oiseaux, moins de bêtes dites nuisibles, oui mais plus d’humains! ou inhumains? Jusqu’à quand?


nicolekretchmann
6 août 2011 - 0 h 00 min

pourquoi les agriculteurs de colza utilisent ce produit ?
Si l’on doit arriver à une mort annoncée du Vivant sur la Terre, et bien, on y arrivera. Alors seulement s’élèveront les cris des pauvres humains affamés. Ils comprendront dans leurs futures réincarnations et sauront dire NON.
Qui sait encore dire NON ? Je n’entends rien. Mais cela va venir : j’ai confiance dans le coeur des hommes.


stardiet
18 août 2011 - 0 h 00 min

A l’exemple des faucheurs de plantations OGM, faudra-t-il se mobiliser et couper toutes les plantations gavées de pesticides ?
Qui se fait graisser la patte derrière tout ça ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
104

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS