Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Fin des cages en batterie : 2012 manquera-t-elle à ses promesses ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Fin des cages en batterie : 2012 manquera-t-elle à ses promesses ?

A partir du 1er janvier 2012, date d’entrée en vigueur d’une nouvelle directive européenne, les élevages de poules pondeuses devront procéder à certains aménagements, dont l’augmentation de la taille des cages. Jusqu’alors, les poules élevées en batteries disposent d’une cage d’une surface équivalente à une feuille A4, soit 550 cm² de surface par poule. A compter de 2012, elles se verront accorder une surface supplémentaire, équivalant à un peu plus de deux tickets de métro (600 cm² de surface utilisable par poule). Par ailleurs, les nouvelles cages devront être équipées d’un nid, d’une litière permettant le picotage et le grattage, d’un perchoir et d’un dispositif pour le raccourcissement des griffes.

En 2011, l’association de protection animale L214 a mené une enquête dans 8 élevages français afin d’observer les aménagements, d’ores et déjà, réalisés en vue de l’échéance imminente. Or, outre qu’aucun établissement ne présente de litière adaptée, il semble que nombreux soient ceux à donner une libre définition aux aménagements exigés. D’après les observations faites par l’association, le « nid » est, en réalité, composé de lamelles de plastique qui pendent du plafond jusqu’au sol grillagé. En guise de perchoir, est installée une baguette suspendue à 3 cm du fond de la cage. Enfin, le raccourcisseur de griffes se présente sous la forme d’un bout de papier de verre collé dans un coin de la cage.

Au final, les conditions de vie des animaux ne se sont guère améliorées, les poules étant toujours entassées dans des cages, sans accès à l’extérieur, en mauvais état physique, des cadavres bloquant des œufs. Au regard de quoi, L214 en appelle, une fois encore, au boycott des consommateurs, lesquels peuvent s’informer des conditions d’élevage d’après le code figurant sur l’emballage (1). L’association invite également les grandes surfaces à assumer leur part de responsabilité, en refusant de s’approvisionner par ce mode d’élevage. Sur cette question, la grande distribution se distingue en France en faisant la sourde oreille.

Cécile Cassier
1- Comme l’exige la réglementation, le mode d’élevage est mentionné sur les boîtes d’œufs ainsi sur l’œuf : – code 3 : élevage en cages

- code 2 : élevage au sol sans accès à l’extérieur

- code 1 : élevage plein air (au sol avec accès à l’extérieur)

- code 0 : élevage biologique (au sol avec accès à l’extérieur).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
sophie des noisettes
1 janvier 2012 - 0 h 00 min

Une surface de 2 tickets de métro en plus je n’ appelle pas ça la fin des élevages en batterie!
A ce rythme et intensité  » d’ améliorations  » , quel triste avenir pour les animaux d’ élevage.


humanité
3 janvier 2012 - 0 h 00 min

Notre monde crève du manque d’espérance et cela ne risque pas de s’améliorer avant des siècles. Cependant il nous faut continuer à agir car celui qui a ouvert son esprit ne peut plus faire comme s’il ne savait pas. Nous devons dépasser tous nos égoïsmes et intégrer que nous ne pourrons pas sauver l’animal humain si nous ne sauvons pas les plus petits et l’animal ! Tout le reste n’est que verbiage et encore une fois prétention de l’Homme. Meilleurs voeux à tous ceux qui habitent notre si belle planète malgré tout.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
58

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS