Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Concours de pêche au requin à Noirmoutier
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Concours de pêche au requin à Noirmoutier

Samedi 18 août, une compétition de pêche au requin se déroulera au large des côtes de l’île de Noirmoutier, en Vendée. Dénommée Challenge peaux bleues, l’épreuve porte le nom de l’espèce visée par les compétiteurs : le requin peau bleue, une espèce dont les stocks sont dans un état préoccupant. Traqués par 18 bateaux, les requins pêchés (prévision d’une tonne au final) seront vendus à la criée au profit de la Société nationale de secours en mer (SNSM).

Si légalement, rien n’interdit la tenue de ce genre de concours/compétitions, à l’heure où l’on parle de sauvegarde de la biodiversité et que le risque de disparition de plusieurs espèces de requins est de plus en plus souvent dénoncé, l’organisation de concours/compétitions de ce genre apparaît pour le moins étonnante.

Principale victime de la pêche récréative, le requin peau bleue a vu ses captures augmentées de 50 % entre 1990 et 2003. Ce grand migrateur à croissance lente n’atteint sa maturité sexuelle qu’entre 5 et 6 ans, lorsqu’il parvient à une taille d’environ 1,9 mètre. Or, lors de ces épreuves, les prises n’atteignent que très rarement cette taille, ainsi, par exemple, lors du Challenge peaux bleues de Noirmoutier, la taille minimale de prise a été fixée à 1,5 mètre. Autrement dit, de nombreux animaux seront capturés alors qu’ils n’auront pas eu le temps de se reproduire…

Pour Stéphan Beaucher, le responsable de la campagne océans de Greenpeace France, ce type de concours ‘…ramène tout le discours ambiant sur le développement durable au rang de simple affichage. L’état de la biodiversité marine ne permet plus d’organiser de tels safaris ; ceux qui les accueillent doivent être montrés du doigt !’

Alex Belvoit
1- Dans son dernier rapport, la FAO s’inquiète de l’état des stocks de requins : ‘plus de la moitié des stocks de requins et 66% des stocks hauturiers et chevauchants seraient soit surexploités soit appauvris’. De même, la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) exprime de vives préoccupations concernant le requin peau bleue.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 août 2007 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
claude le jardinier
17 août 2007 - 0 h 00 min

J’ai honte pour la France,et pour les ministres de l’Agriculture et de la pêche ainsi que le ministre de l’2cologie ou de l’Environnement( les noms changent souvent pour le pipeau )et Honte aux pêcheurs qui pratiquent cette pêche.On peut parler du développement durable, de la préservation des espèces que du pipeau électoral.Je me battrais toujours pour la sauvegarde des espèces animales et végétales, en militant dans des associations concernées
salut et mauvais vent à cette opération
claude


furax28
18 août 2007 - 0 h 00 min

Entièrement en accord avec claude le jardinier, je trouve particulièrement navrant ce comportement de certaines catégories de personnes dont on peut exclure d’office, je pense, les catégories les plus démunies et les plus défavorisées de notre société.
J’invite les autres à mieux utiliser leur argent et leur temps libre, notamment en aidant les personnes les plus démunies.
Aller visiter les malades dans les hôpitaux ou même à leur domicile est certainement plus honorable et plus utile que de décimer des espèces en voie de disparition à plus ou moins brève échéance.
Pour reprendre la formulation de claude le jardinier, HONTE à ces gens mais aussi à nos dirigeants qui laissent faire.
furax28


dautreville
18 août 2007 - 0 h 00 min

comprenez qu’il n’y a pas d’autres moyens pour les braves pecheurs de se fairent de la pub au moment ou l’on parle de quota de peche et que ceux qu’ils leur on preté du fric pour s’acheter des gros bateaux les soutiennent .la c’est les requins, en mediterrannée c’est les thons rouges dont les stocks sont en diminution car ils sont stréssés par la pêche a dit un organisateur de ce genre de concours et ou l’on fait participer des enfants ( vu à la télé )cette semaine )


tseparis
18 août 2007 - 0 h 00 min

je partage vos avis…
Alors que le gouvernement devrait donner l’exemple, il laisse faire. Nous assistons à un espèce de retour de la barbarie des hypocrites et des fous. Un peu comme si tous les matins, ils se tiraient une balle dans le pied pour aller mieux.
Je boycotte, le produit des pêches de cette région et de tous produits de la mer et des rivières.
Et à ce propos, le Dauphin blanc (baiji) du fleuve YangTse a été officiellement déclaré éteint en novembre-décembre 2006. Il en restait 13 en 1997, et 400 au début des années 80. Il n’a fallu que 50ans pour le faire disparaitre totalement.
Toutes les espèces de requins et généralement de mammifères marins sont pareillement menacées d’extinction à très brève échéance. Voir :
http://publishing.royalsoc.ac.uk/index.cfm?page=1005
http://www.baiji.org/expeditions/1/overview.html


ibiza
19 août 2007 - 0 h 00 min

de quel droit peut-on justifier pour tuer un animal, n’importe lequel.Ils ne demande rien aux hommes, ils ont autant le droit de vivre que les hommes, y aurait-il un predateur pour ces derniers, que ceux-çi s’organiseraient pour le faire disparaître.
Que ces gens sont veules!
Faites qu’un où pluseurs requins les blessent!


acnase
19 août 2007 - 0 h 00 min

La chasse au requin bleu
il y a aussi la corrida et ses adeptes
M.François Fillon premier ministre. M.Bernard Kouchner M.Gayssot ancien ministre et M.gérard Holtz et sans doute
d’autres personnalités connues. Il me semble que l’on est mal barré avec ces individus pour faire admettre que l’animal à sans doute droit aussi respect,c’est mon avis


JeanPhir
19 août 2007 - 0 h 00 min

SNSM = Société nationale de secours en mer
SNCM = Société Nationale Maritime Corse Méditerranée
Ce serait tout de même dommage qu’une recherche avec un sigle erroné ne permette pas de trouver cette page – et montrer à tous le genre de don qu’ils encouragent.
Si vous voulez envoyer un email de prostestation, voici leur adresse email et leur site car il est très mal référencé :
Site officiel : http://www.snsm.net/accueil.php
Contact à contact@snsm.net


diego
19 août 2007 - 0 h 00 min

Merci pour les contacts JeanPhir. C’est lamentable de tenter de faire passer pour une bonne action ce genre de compétition.


fil
20 août 2007 - 0 h 00 min

Le peau bleue est le requin le plus répandu à travers les océans. Des grandes concentrations de peau bleue sont observées régulierement en pleine mer par les marins pêcheurs de l’atlantique et de l’océan indien. Le requin peau bleue a toujours été une prise accidentelle pour les navires de pêche occasionnant souvent des dégâts important sur leur materiel. Le peau bleue n’est pas une espèce recherchée ni pour la chair, ni pour les ailerons. La seule pêche connue est la pêche sportive. A Noirmoutier une sortie en mer par an est organisée. L’objectif est une cinquantaine d’individu. En plus le poisson est vendu et la recette distribuée a l’association SNSM (Société Nationale de Secours en Mer). Le peau bleue est vivipare, c’est le mode de reproduction le plus moderne chez le requin. Après 9 à 12 mois de gestation la femelle peut expulsé jusqu’à 135 jeunes. Le requin peau bleue n’est pas menacé de disparaitre. La population ne diminue pas avec les années. Fil de Noirmoutier


tseparis
22 août 2007 - 0 h 00 min

suite de cette info : http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=2760

cette « tonne » de requins auraient en définitive été capturés-relâchés grâce aux protestations d’associations…
L’homme s’est arrogé seul, le droit de tuer des animaux sauvages, les stresser et risquer de les blesser par ces captures au prétexte de « chasses récréatives » ne vaut pas mieux. Parce que ce sont des animaux sauvages, les humains auraient le droit de s’amuser d’eux dans ces chasses, concours et exhibitions ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1276

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS