Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Bretagne : des marées d’algues vertes précoces et croissantes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Bretagne : des marées d’algues vertes précoces et croissantes

Les conditions climatiques des derniers mois, conciliant soleil, chaleur précoce, faible précipitation et faible houle, ont entraîné une prolifération d’algues vertes, désormais familières, sur le littoral breton. Selon le dernier bilan régional de la préfecture de Bretagne, comparé à l’an dernier, les ramassages d’algues ont augmenté de 12 045 à 20 321 m3. Face à cette amplification du phénomène, de nouveaux doutes ont surgi quant à l’efficacité et la pertinence du plan national de lutte contre les algues vertes. Présenté en février 2010, celui-ci concerne 8 baies situées en Loire-Bretagne. Il s’est notamment fixé comme objectifs la réduction des flux de nitrates vers les côtes d’ici 2015 (amélioration du traitement des eaux usées, modification de pratiques agricoles), et l’amélioration de la gestion des algues vertes dès 2010 (amélioration du ramassage, développement des capacités de traitement).

Un récent rapport du Conseil économique et social de Bretagne (Ceser), intitulé « Les marées vertes en Bretagne : pour un diagnostic partagé, garant d’une action efficace », confirme l’accélération du problème. Phénomène ancien, l’apparition des premières marées vertes en Bretagne remonte au début des années 1970. A l’époque, celles-ci surviennent en début de saison, et sont courtes et irrégulières. Elles se développent rapidement au cours des années 80 et 90, tant en terme d’étendue géographique que de durée et d’importance, jusqu’à atteindre un niveau élevé en 2000. Depuis lors, l’ampleur des marées vertes évolue autour de ce niveau élevé. Selon le Ceser, la biomasse produite atteint en moyenne 200 000 tonnes par an, dont une partie s’échoue. La partie de la biomasse produite qui ne s’échoue pas reste stockée en infra-littoral, c’est-à-dire dans la masse d’eau. Au cours de la dernière décennie, les surfaces d’échouage cumulées inventoriées varient de 2 000 à 4 000 hectares. A l’heure actuelle, 109 sites d’échouage d’algues vertes ont été identifiés en Bretagne, sur la base des suivis réalisés par l’Ifremer (1) et le CEVA (2). On observe désormais des marées vertes jusqu’à l’île d’Oléron ainsi qu’en Normandie. Si les espèces d’algues diffèrent d’une zone à l’autre, leurs impacts sont les mêmes. Il est, par ailleurs, à noter que, si les sites d’échouage les plus médiatisés sont des plages, 42 des 109 sites d’échouage répertoriés sont des vasières (3).

Les marées vertes sont l’une des conséquences visibles du phénomène dit d’eutrophisation des écosystèmes côtiers. Des apports excessifs de nutriments par les fleuves côtiers provoquent, en effet, un appauvrissement en oxygène du milieu, lequel peut conduire à la mort des organismes marins. Si on reconnaît, à juste titre, le rôle majeur de l’agriculture et des rejets en nitrates de celle-ci, France Nature Environnement rappelait en octobre 2009 que d’autres facteurs sont également à prendre en compte. Ainsi, l’assainissement urbain, le tourisme et l’industrie ne sont pas non plus étrangers à ces perturbations environnementales.

Cécile Cassier
1- Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer.

2- Centre d’étude et de valorisation des algues.

3- Ecosystèmes à forte productivité, les vasières désignent des étendues de sédiments meubles (vases) déposés sur les rivages marins, les estuaires ou les deltas.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
cuicui
30 juin 2011 - 0 h 00 min

On ne parle pas du chalutage trop près des cotes qui ratissent les fonds et arrachent les algues d’où ces amas d’algues sur les plages.Rappelons que l’algue fournit un engrais extraordinaire gratuit dans ce cas de figure.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
58

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS