Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Borloo pas pressé de fermer la chasse aux oiseaux
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Borloo pas pressé de fermer la chasse aux oiseaux

Fin juillet 2008, les principales associations de chasseurs et d’écologistes (1), du moins reconnues comme telles par le gouvernement, signaient un accord qualifié d’historique par le ministère de l’écologie.

Présenté comme un compromis, adopté grâce à des concessions de part et d’autre, le texte faisait toutefois la part belle au monde de la chasse, notamment avec des ouvertures encore plus anticipées que l’année passée pour certaines espèces.

Aujourd’hui, sans accord des différentes parties, le ministère de l’écologie a publié des dates de fermetures s’étalant entre le 31 janvier et le 20 février, suivant les espèces. En conséquence, c’est un ‘gain’ de près de 3 semaines de chasse supplémentaires. A ce titre, les chasseurs affichent une certaine satisfaction tandis que les associations ont commencé (ASPAS, etc.) à se pourvoir devant le Conseil d’Etat, arguant que cette décision du ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo, place une nouvelle fois la France hors la loi.

En effet, la directive européenne ‘oiseaux’ impose une protection complète des oiseaux durant la nidification, la reproduction et la dépendance des jeunes, ainsi que durant la période du trajet de retour des espèces migratrices vers leur lieu de nidification. Ainsi, en annonçant ces dates de fermetures, J.L Borloo renoue avec la pratique qui veut que la France se place en infraction régulière de la ‘directive oiseaux’ qu’elle a ratifiée en 1979.

Globalement, la chasse aux canards comptera 10 jours de plus que l’année dernière, tandis que pour les limicoles, oiseaux ‘de vase’, les tirs se termineront 8 jours plus tard que l’année passée (voir le détail exact par espèce ci-dessous).

Au final, on peut estimer que la table ronde chasse, initiée à la suite du Grenelle de l’environnement, se termine par un fiasco pour les associations nature qui y ont siégé, avec une période de chasse aux oiseaux migrateurs en hausse significative et des fermetures échelonnées, par groupe d’espèces, toujours très néfastes à la protection des oiseaux de par le dérangement occasionné par la chasse. Un bilan qui apparaît fort lourd après l’adoption d’une évolution de la loi chasse en décembre dernier.

Pascal Farcy
1- Fédération Nationale des Chasseurs (FDC), Association Nationale des Chasseurs de Gibier d’Eau (ANCGE), Fédération des Associations de Chasseurs en Europe (FNAE), France Nature Environnement (FNE), Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), Fondation Nicolas HULOT ((FNH), Ligue ROC, comité français de l’Union Mondiale pour la Nature ainsi que Des représentants des territoires ruraux (agriculteurs et forestiers).

2- Vanneau huppé : 31 janvier

- Barge rousse, Bécasseau maubèche, Bécassine des marais, Bécassine sourde, Chevalier aboyeur, Chevalier arlequin, Chevalier combattant, Chevalier gambette, Courlis corlieu, Huîtrier pie, Pluvier doré, Pluvier argenté : 8 février

- Oie cendrée, Oie des moissons, Oie rieuse : 1er février

- Canard colvert, Canard chipeau, Alouette des champs : 31 janvier

- Canard pilet, Canard siffleur, Canard souchet, Sarcelle d’été, Sarcelle d’hiver, Eider à duvet, Fuligule milouin, Fuligule milouinan, Fuligule morillon, Harelde de Miquelon, Macreuse noire, Macreuse brune, Nette rousse, Foulque macroule, Poule d’eau, Râle d’eau : 10 février

- Pigeon biset, Pigeon colombin, Pigeon ramier : 10 février

- Merle noir, Grive litorne, Grive musicienne, Grive mauvis, Grive draine : 10 février

- Caille des blés, Bécasse des bois, Tourterelle turque, Tourterelle des bois : 20 février

Par exception, la chasse des pigeons ramiers est autorisée du 11 au 20 février, à poste fixe matérialisé de main d’homme :

- dans le département du Gers, où elle ne peut être pratiquée pendant cette période qu’au tir au posé dans les arbres à l’aide d’appelants vivants ;

- dans les départements de l’Ariège, de l’Aveyron, de la Dordogne, de la Haute-Garonne, de la Gironde, des Landes, du Lot, de Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, du Tarn et de Tarn-et-Garonne, où elle ne peut être pratiquée pendant cette période qu’au posé dans les arbres à l’aide d’appelants vivants ou artificiels ;

- dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes, de l’Aude, des Bouches-du-Rhône, de la Haute-Corse, de la Corse-du-Sud, du Gard, de l’Hérault, de la Lozère, des Pyrénées-Orientales, du Var et de Vaucluse.

Par exception, la chasse des grives litorne, musicienne, mauvis et draine, ainsi que celle du merle noir, ferme le 20 février dans les départements et les cantons qui suivent : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche (cantons de Bourg-Saint-Andéol, des Vans, de Vallon-Pont-d’Arc), Aude, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Haute-Corse, Corse-du-Sud, Drôme (dans les cantons de Pierrelatte, Saint-Paul-Trois-Châteaux, Grignan, Nyons, Buis-les-Baronnies, Séderon, Rémuzat, La Motte-Chalançon, Luc-en-Diois, Châtillon-en-Diois), Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Tarn, Var et Vaucluse. Sur ces territoires, la chasse des grives et du merle ne peut être pratiquée du 11 au 20 février qu’à poste fixe matérialisé de main d’homme.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 janvier 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Tam biêt
24 janvier 2009 - 0 h 00 min

Le lobby des chasseurs a su, depuis longtemps, persuader les candidats de toutes les tendances politiques qu’ils représentaient un nombre décisif de votes. … Ce qui est faux!! Dommage que les non-violents qui s’opposent à la chasse ne démontrent pas qu’ils sont bien plus nombreux que les chasseurs. Ce qui est plus que vrai!!!! Il est vrai, également et malheureusement, que les voix des non-violents sont plus faibles que les vociférations des chasseurs. Et puis, ne sommes-nous pas trahis par des associations qui négocient et finalement acceptent de faire des concessions qui mènent à plus de tolérance pour ceux qui tiennent le fusil. J’attends avec impatience et intérêt quelles seront les réactions de la L.P.O. (dont je fais partie, j’ai un refuge L.P.O. encerclé régulièrement par » des héros » qui attendent les oiseaux, affamés et paralysés par le froid, qui viennent dans mon petit bois, pour les tirer en limite de ma propriété….. ceci , à moins de 15Om du village et…. en direction du village… mais, comme tout le monde est devant la T.V., je suis la seule à signaler ces infractions. ……
cojosephine@hotmail.fr


lupus
24 janvier 2009 - 0 h 00 min

Rien d’étonnant à ce que Borloo ne réagisse pas.
1- les oiseaux (et tous les animaux) ne parlent pas et ne votent pas.
2- Les chasseurs oui.
3- Les députés à l’unanimité viennent de voter en décembre dernier une loi pour plus de chasse (notamment en faveur des jeunes) et la création d’un délit d’entrave au droit de chasse (1500€ d’amende pour ceux qui aiment les animaux).
4- vive la mort !


cheguevara08
25 janvier 2009 - 0 h 00 min

Les politicards ne sont que des opportunistes!Les décisions prises le sont toujours en fonction de la servilité d’ un électorat donné.Si nous n’ avions pas une démocratie représentative mais directe, bien des choses pourraient changer et dans le bon sens( le sens commun)!


ppp
25 janvier 2009 - 0 h 00 min

Le président français fait beaucoup de gesticulations et de promesses. Il veut se faire passer pour le sauveur de l’Europe, mais oublie de respecter certaines directives européennes dans son propre pays. Double langage?


moi
25 janvier 2009 - 0 h 00 min

Pour faire plaisir à ces personnes qui s’ennuient, on n’a qu’à ouvrir la chasse toute l’année pour toutes les espèces d’oiseaux et autres animaux. Ainsi, dans quelque temps, il n’y aura plus de faune en France. Alors, on créera la chasse aux cons, et là, il y aura toujours du gibier dans notre beau pays préhistorique … J’ai de + en + envie de m’expatrier, comme beaucoup de français. Dommage, mais bon, y en a vraiment marre d’être aussi mal gouverné.


moi
26 janvier 2009 - 0 h 00 min

Sur l’air de la chanson de Pierre Perret :
« Ouvrez, ouvrez la chasse aux oiseaux –
Regardez-les se faire tuer, c’est beau –
Les enfants, si vous voyez –
Des oiseaux assassinés –
Remerciez nos politicards adorés ! »



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
40

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS