Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » Agriculture : bilan médiocre du Grenelle de l’environnement
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Agriculture : bilan médiocre du Grenelle de l’environnement

Le 14 février, Bruno Genty, le président de France Nature Environnement (FNE) et d’autres représentants associatifs ont rencontré le président de la République, Nicolas Sarkozy. Ce fut l’occasion de débattre du « bilan médiocre » des engagements pris en matière d’agriculture lors du Grenelle de l’environnement. De fait, alors qu’il devait diminuer de moitié d’ici 2018, l’usage des pesticides a augmenté de 2,6 % pour les traitements par pulvérisations et de 7 % pour les enrobages de semences entre 2008 et 2010. De même, alors que l’objectif annoncé était de 6 % de surface agricole consacrés à l’agriculture biologique en 2012, ce taux dépasse à peine les 3 %. Selon FNE, le président n’a pas contesté cet état des lieux.

Pour Bruno Genty, ce bilan dément l’argumentaire de certains responsables politiques et professionnels, selon lequel les mesures environnementales seraient responsables des difficultés agricoles. En atteste l’assouplissement récent d’un certain nombre de « contraintes environnementales ». Outre un décret « nitrates » qui devrait faire plus de mal que de bien, la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale a adopté deux amendements favorables au développement de l’élevage porcin en Bretagne, dans le cadre du projet de loi de modernisation de l’agriculture. Ces amendements sont un non-sens alors que la région abrite déjà 50 % de la production nationale. Le prix à payer est l’intensification des marées vertes en Bretagne, les ramassages d’algues étant passés de 12 045 m3 en 2010 à 20 321 m3 en 2011.   

Comme le souligne FNE, il ne s’agit pas de condamner sans discernement l’ensemble du secteur agricole, mais de contrer une mauvaise foi qui protège une agriculture productiviste et peu respectueuse des règles environnementales. Rappelant qu’agriculture et environnement sont intrinsèquement liés, l’association attend avec impatience les déclarations du président qui illustreront le salon de l’agriculture, attendu du 24 février au 4 mars 2012 à Paris.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 février 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
rose
23 février 2012 - 0 h 00 min

« Médiocre » signifie moyen, mais je crois que les euphémismes ne sont plus de mise. Alors qu’il y a désormais un consensus pour dire que les pratiques agricoles se sont améliorées, qu’on pratique désormais une « agriculture raisonnée », blabla, les chiffres sont là pour attester de l’évidence, celle que l’on constate en parcourant nos campagnes et en côtoyant nos agriculteurs, à savoir que ces pratiques n’ont pas changé ces dernières années, si ce n’est en pis. Donc, le bilan n’est pas « médiocre », il est mauvais, très mauvais, il est catastrophique.
Ce bilan qui est peut-être une surprise pour le quidam ne l’est en revanche certainement pas pour d’autres (acteurs de la collusion agro-chimio-politique) qui n’ont pas les mêmes intérêts à défendre et qui vont mettre tout leur talent à persuader le quidam que le roi n’est pas nu.


opaque
23 février 2012 - 0 h 00 min

Le grenelle de quoi ?


pervenchebio
26 février 2012 - 0 h 00 min

Le problème est toujours pris à l’envers. Il faut trouver une solution pour persuader les consommateurs à acheter BIO et tout s’enchainera. N’essayons pas, par des paroles (il n’y a que l’argent), de convaincre les agriculteurs qui choisissent la solution de facilité, ancrait depuis plus de 40 ans. Peu, adopte l’idée de se convertir au BIO. La consommation de BIO augmente de 10% par an. Bravo! mais les prévisions de progression(à cause de la crise) ne sont plus que de 5%.
Militons pour que le gouvernement donne des aides massives aux agriculteurs désirant cultiver BIO, car il faut bien le reconnaitre,actuellement cultiver fruits et légumes BIO,relève « du parcours du combattant ». « La carotte », fonctionne toujours mieux que « le bâton ».



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
47

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS