Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Agriculture Chasse » 11 millions d’euros pour conserver une agriculture en Ile-de-France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






11 millions d’euros pour conserver une agriculture en Ile-de-France

Confrontée à une urbanisation galopante, la région d’Ile-de-France peine à préserver ses surfaces agricoles. Ainsi, entre 1979 et 2000, les aires dévolues à l’agriculture ont diminué de 18,4 %. Au cours de cette même période, la moitié des exploitations avec des terres cultivables et les deux tiers des exploitations spécialisées ont disparu.

Pour enrayer le phénomène, l’Ile-de-France va consacrer 11 millions d’euros à mettre en place une politique régionale de ralentissement de la consommation d’espaces agricoles. Concernant la répartition des subventions, 5 millions seront investis dans la gestion et l’aménagement raisonnés du territoire afin de limiter au maximum le gaspillage d’espace. Un montant égal accompagnera les démarches et les initiatives territoriales, à l’image de la signature d’une charte agricole signée par plusieurs communes de l’Essonne… Enfin, un million ira directement aux exploitations agricoles pour les aider à s’adapter aux contraintes périurbaines.



Programme agriurbain : périmètre éligible aux aides de la région


Si cette « stratégie régionale au long terme » devrait rassurer les agriculteurs d’Ile-de-France installés en zone périurbaine, elle n’arrangera certes pas les difficultés actuelles du secteur immobilier en restreignant encore l’accès au logement.
Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 juin 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
dogger
29 juin 2008 - 0 h 00 min

L’ile de france possède dans son sous sol des aquifères profonds et moins profonds susceptibles de fournir a des serres une énergie largement compétitive par rapport aux énergies traditionnelles.Cela concerne particulièement les départements du 77, 91 et 94 ou des températures d’eau > 70°C sont exploitables. Si la surface de serres est optimisée le prix de revient du kWh issu de cette ressource est 50% < à celui du gaz.
Comment exliquer que les Pays bas, la Belgique nous approvisionnent de produits cultivés sous serres avec comme énergie le gaz. L’ile de france a de plus l’avantage d’être proche de Rungis d’avoir une ressource locale, compétitive et favorable à l’environnement.

A méditer, je me tiens a disposition de toutes personnes intéressées.

Dogger


Euskalion
29 juin 2008 - 0 h 00 min

L’intention n’est sans doute pas la pire, mais les moyens proposés rendent ce « Machin » grotesque !
11 millions d’euros, cela signifie 1€ par habitant de l’agglomération parisienne ! Tout ça pour (sur)payer une poignée de pauvres types sans réel pouvoir, à pondre à rapport qui, dans le meilleur des cas proposera des initiatives intelligentes qui ne seront lues que par une poignée de décideurs et appliquées par personne. Autant ne pas gaspiller cet argent.

De toutes façons, la source du mal est très simple à définir : le pouvoir sans limites des entreprises immobilières qui gouvernent réellement la politique du logement en faisant monter artificiellement les prix, bien au-delà de l’inflation.
Les « difficultés du secteur immobilier » sont surtout liées aux jalousies parfois mortelles que vivent entre eux ces entrepreneurs aux fortunes colossales et aux appétits féroces et sans scrupules ; et aussi au cours du pétrole dont dépend la manière d’administrer notre « Pouvoir d’achat » immobilier.

Si l’Etat -ou même les régions- plafonnait les prix de l’immobilier en l’indexant sur l’inflation, les appétits des bétonneurs se tariraient d’autant, et l’effet en matière de gestion du l’environnement serait spectaculairement bénéfique !
Ben oui, ma bonne dame, c’est l’argent qui gouverne le monde, c’est bien connu…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
166

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Agriculture...
Chardonneret Elégant
     
Flux RSS