Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France

Les fuites d'eau sur le réseau de canalisations français représentent 1300 milliards de litres perdus

Fuite d’eau potable sur une canalisation

1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. Autrement dit, un litre d’eau sur cinq est produit pour rien, sauf pour les exploitants, la collecte, le traitement et « l’acheminement » de cette eau étant tout de même payée par les consommateurs, même si c’est invisible sur les factures ! Cette information nous vient de la fondation France Libertés et du magazine 60 Millions de consommateurs à l’origine d’une enquête sur l’état et l’entretien des 850 000 km de canalisations du réseau de distribution d’eau potable français.

Ces 1 300 milliards de litres d’eau potable, soit 20 % de la production, représentent un taux de fuite moyen de 3 400 litres par jour pour chaque kilomètre de tuyau qui parcoure le pays. Au ministère de l’écologie, l’ampleur des fuites est un phénomène connu et identifié. La grande majorité des fuites d’eau proviendrait de branchements, mais des recherches poussées doivent être souvent mises en œuvre pour les détecter. Or, les moyens alloués sont nettement insuffisants, puisque selon l’étude il faudrait engager 1,5 à 2 milliards d’euros par an pour réaliser les travaux nécessaires, soit le double du rythme actuel…

Au-delà des fuites d’eau, la vétusté du réseau de distribution d’eau français (certaines installations ont plus de 180 ans…) fait que certaines canalisations sont encore composées de matériaux considérés comme polluants ou trop fragiles, source de légitimes inquiétudes sanitaires, le tout dans la plus grande absence de transparence par rapport aux consommateurs finaux.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 31 mars 2014 à 01:28

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
garrossses
23 avril 2014 - 17 h 43 min

CE DOSSIER INTERESSANT NECESSITE CEPENDANT:
1 UNE VERIFICATION DES RESULTATS DONNES.4.19m3/jour et non 3.4m3 (faible erreur apparente)
2 FUITE D’EAU : investissement public ou semi public ?
3 NATURE DES MATERIAUX : il n’y a pas de relation directe entre l’ancienneté d’un materiau et les risques sanitaires, la nature du materiau (plomb,fonte enrobée de ciment etc)
4 ABSENCE DE TRANSPARENCE est due à l’Agence de Bassin (cas Midi-Pyrénées) où
l’Agence supprime l’information par exemple : les paramètres qui permettent d’évaluer l’agressivité de l’eau son oxygène et par conséquence les effets de l’eau sur les canalisations de plomb.
D’autre part faire croire qu’une mesure de type européenne tous les ans ou tous les deux ans va permettre une transparence de la qualité de l’eau me laisse perplexe.






à lire aussi
     
Flux RSS